Accueil » Actualité » Les scientifiques sont unanimes, l’Univers a environ 14 milliards d’années

Les scientifiques sont unanimes, l’Univers a environ 14 milliards d’années

Les astronomes ont déterminé l’âge de l’Univers en analysant la plus ancienne lumière observable.

Les mystères de notre Univers sont infinis. Malgré une connaissance superficielle de l’Espace, les récents progrès en astronomie ont permis de déduire un certain nombre de faits. Par exemple, la communauté a récemment établi que les sursauts radio rapides étaient dus pour la plupart à des magnétars. De même, la découverte d’exoplanètes est désormais quotidienne, permettant à la carte de la galaxie de s’étendre jour après jour. Les avancées permettent également d’estimer plus précisément l’âge de notre Univers. Les scientifiques s’accordent à dire que celui-ci est âgé d’environ 14 milliards d’années.

Crédits : Pixabay
Crédits : Pixabay

13,77 milliards, pour être précis. Ce chiffre avait déjà été calculé, mais les scientifiques ne s’accordaient pas sur son exactitude. Des astronomes de renom se sont réunis dans un observatoire chilien pour déterminer ce chiffre. Après quelques observations et calculs cosmiques, ils sont tombés d’accord sur l’âge de l’Univers. Cette observation a été effectuée grâce au télescope ACT (Atacama Cosmology Telescope). Elle concorde avec les hypothèses du modèle standard de la cosmologie, basé sur le big bang. Elle est également en accord avec les observations réalisées en 2019 par l’agence spatiale européenne.

L’âge de l’Univers, une source de désaccords pour la communauté scientifique

Ce chiffre a été largement débattu au cours des dernières décennies. La communauté scientifique s’accorde sur la théorie du big bang, la considérant comme le modèle standard cosmologique le plus solide. Les méthodes modernes permettent d’observer plus précisément l’Univers, et donc estimer plus précisément son âge. Cette méthode consiste à observer la plus ancienne lumière présente dans l’Univers. Les scientifiques recoupent ensuite les données avec celles des satellites, et effectuent des calculs cosmiques pour déterminer l’âge de l’Univers.

L’étude a été nommée « Le télescope cosmologique d’Atacama : une mesure du spectre de puissance du fonds diffus cosmologique à 98 et 150 GHz ». Elle a été dirigée par Steve Choi, astronome et astrophysicien renommé de l’université de Cornell. « Nous avons maintenant trouvé une réponse sur laquelle Planck et ACT sont d’accord », a déclaré Simone Aiola, chercheuse au Center for Computational Astrophysics du Flatiron Institute. « Cela montre que ces mesures difficiles sont fiables ». Les scientifiques semblent donc s’accorder sur ce nouveau chiffre.

Source : Phys.org