Accueil » Actualité » Pour Meta, Mark Zuckerberg teste des gants qui font ressentir les objets virtuels

Pour Meta, Mark Zuckerberg teste des gants qui font ressentir les objets virtuels

Meta développe des gants haptiques qui permettent de ressentir les objets virtuels comme s’ils étaient réels. Mark Zuckerberg a testé ces gants en jouant au Jenga dans la réalité virtuelle.

Depuis que Facebook a changé de nom pour devenir Meta, l’entreprise de Mark Zuckerberg se concentre maintenant sur le développement du métavers. Elle prépare plusieurs appareils VR et AR comme le casque de réalité mixte Project Cambria et les lunettes de réalité augmentée Nazaré.

Mark Zuckerberg teste les gants haptiques de Meta
Mark Zuckerberg teste les gants haptiques de Meta – Crédit : Mark Zuckerberg

Meta est notamment en train de développer des gants haptiques capables de faire ressentir à l’utilisateur les objets du monde virtuel. Ces gants sont équipés de centaines de petits actionneurs qui offrent la sensation de toucher. L’utilisateur peut ainsi attraper une balle ou toucher une surface dure comme il le ferait dans le monde réel.

À lire aussi > En lançant Meta, Facebook s’est arrogé le nom d’entreprises existantes

Les gants haptiques de Meta reproduisent la pression, la texture et les vibrations du monde virtuel

Mark Zuckerberg a partagé une vidéo sur son compte Facebook où il teste ces gants haptiques. Il a expliqué que « l’équipe de Reality Labs de Meta travaille sur des gants haptiques pour créer un sens du toucher réaliste dans le métavers. Un jour, vous pourrez ressentir de la texture et de la pression lorsque vous toucherez des objets virtuels ». Comme vous pouvez le voir dans le vidéo, Mark Zuckerberg joue au Jenga, jette un dé et serre même la main d’une autre personne, le tout dans la réalité virtuelle.

De son côté, l’équipe de Reality Labs a aussi posté une vidéo qui présente les gants haptiques plus en détail. Les gants peuvent reproduire la pression, la texture et les vibrations. La vidéo montre comment les gants permettent de manipuler des objets virtuels, mais aussi d’avoir des interactions avec un autre utilisateur. Pour Reality Labs, l’une des difficultés principales est d’avoir un gant souple, flexible et léger même s’il est composé d’une centaine d’actionneurs mécaniques.

Reality Labs a précisé que : « un gant haptique peut même convaincre le système perceptif du porteur qu’il ressent le poids d’un objet, en tirant doucement sur la peau des doigts du porteur avec les actionneurs pour imiter la force de gravité sur un objet tenu. Mais tout doit être parfaitement chronométré ». Pour le moment, le gant haptique de Meta n’est qu’un prototype. Il fait partie intégrante de l’objectif à long terme de Meta de créer un monde de réalité virtuelle qui deviendra l’Internet de demain.

Source : PC Mag