Accueil » Actualité » La Tesla Model S Plaid abandonne son volant Yoke sur le Nürburgring

La Tesla Model S Plaid abandonne son volant Yoke sur le Nürburgring

La voiture électrique la plus rapide de Tesla est retournée au Nürburgring en version de production, et le constructeur automobile américain entend bien voler le record à Porsche et sa Taycan Turbo S.

La Tesla Model S Plaid pourrait bientôt viser le record de la Porche Taycan Turbo S (7:42.39) avec sa voiture entièrement électrique surpuissante, qui développe près de 1020 chevaux et peut abattre le 0 à 100 km/h en seulement 2,1 secondes.

Tesla Model S Plaid Nürburgring - Carscoops
Tesla Model S Plaid avec un volant traditionnel au Nürburgring – Crédit : Carscoops

Les prototypes de la Tesla Model S Plaid ont été régulièrement vus au Nürburgring pendant la phase de développement en 2019. Une Tesla Model S avait d’ailleurs explosé le record de Porsche sur le circuit, mais le véhicule avait été grandement modifié pour l’occasion. Cela avait tout de même permis à la Model S de finir le tour du circuit en seulement 7 minutes et 23 secondes.

Cette fois-ci, c’est la Tesla Model S Plaid de production qui tentera de voler le record de Porsche. Étrangement, nos confrères de Carscoops ont remarqué que la voiture de Tesla était testée avec et sans son volant Yoke, qui est pourtant présent de série. Tesla cherche probablement à savoir s’il peut être plus efficace qu’un volant traditionnel.

Le volant Yoke divise les conducteurs

D’après les premiers conducteurs qui ont pu essayer la nouvelle Tesla Model S, le volant Yoke serait infernal à utiliser. En effet, ce dernier, bien qu’original, ne semble pas très pratique, notamment à cause de sa forme et de ses boutons tactiles.

Comme nous avons pu le voir dans différentes vidéos, les propriétaires se plaignent de sa forme rectangulaire, qui l’empêche d’être manipulé comme un volant classique. Il faudrait donc un long temps d’adaptation pour s’habituer à cette nouvelle forme. D’après un récent test du Youtubeur MKBHD, le véritable point noir du volant serait la présence de boutons tactiles.

En effet, à cause de la forme si particulière du volant, les conducteurs auraient tendance à appuyer involontairement sur les boutons tactiles, ce qui déclencherait des signaux lumineux ou encore le klaxon pendant des manœuvres. Tesla ne prévoirait pas de donner la possibilité à ses conducteurs de revenir à un volant traditionnel, puisque Elon Musk a récemment écarté la question dans un tweet. Il est donc étonnant de voir Tesla utiliser un volant classique dans sa Model S Plaid sur le Nürburgring.

Source : Carscoops