Accueil » Actualité » NASA : de quoi sera capable l’hélicoptère Ingenuity qui doit survoler Mars ?

NASA : de quoi sera capable l’hélicoptère Ingenuity qui doit survoler Mars ?

Le décollage du rover Perseverance de la mission Mars 2020 est imminent. Le petit hélicoptère Ingenuity fera lui aussi partie de la mission, son objectif étant de réaliser le premier survol de la planète rouge. La NASA explique de quoi il sera capable.

Image 1 : NASA : de quoi sera capable l’hélicoptère Ingenuity qui doit survoler Mars ?
Crédit : NASA Jet Propulsion Laboratory – YouTube

La mission Mars 2020 est d’une grande importance pour la NASA. Le rover, appelé Perseverance, doit décoller entre le 20 juillet et le 11 août. Il atterrira sur le cratère Jezero de la planète rouge le 18 février 2021. C’est un véritable bijou technologique et scientifique. En effet, ce rover est le plus performant jamais utilisé par la NASA. Il sera capable de rechercher des traces de vie anciennes, d’étudier le climat et la géologie de la surface de la planète et de prélever des échantillons qu’il ramènera sur Terre dans plusieurs années.

L’agence spatiale américaine l’a soumis à des tests rigoureux pour s’assurer qu’il sera en état de fonctionnement malgré les conditions extrêmes de Mars. Perseverance n’est pas le seul robot à être envoyé sur Mars d’ici quelques jours. Un petit hélicoptère autonome du nom d’Ingenuity fera lui aussi partie du voyage, à l’abri sous le châssis de Perseverance.

Ingenuity devrait réaliser 5 vols dans l’atmosphère martienne

Dans une nouvelle vidéo publiée sur YouTube, la NASA explique comment ses ingénieurs ont réussi à mettre au point un hélicoptère autonome capable de décoller dans l’atmosphère particulière de Mars. Pour vous donner une idée, la pression atmosphérique sur la planète rouge est comprise entre 6 et 8 millibars tandis que la pression atmosphérique terrestre au niveau de la mer est de 1,013 bars. Les deux pales doubles de l’hélicoptère doivent donc tourner très rapidement, entre 2 400 et 2 900 tours par minute.

Le défi principal pour la NASA était de pouvoir conférer l’énergie nécessaire à l’hélicoptère de 1,8 kg pour lui permettre de décoller tout en le rendant autonome jusqu’à l’atterrissage. La mission d’Ingenuity durera 30 jours martiens. Les scientifiques ont prévu de lui faire effectuer jusqu’à 5 vols. Le premier vol consistera seulement à le faire décoller, atteindre 3 mètres d’altitude, le maintenir en vol stationnaire puis de le faire atterrir. Tous les vols suivants se feront entre 3 et 5 mètres d’altitude. Ingenuity volera horizontalement à une vitesse de quelques mètres par seconde sur une distance de 50 à 70 mètres avant de revenir au site de décollage.

Le premier aéronef à survoler une planète autre que la Terre

L’hélicoptère aura pour objectif de récupérer des données télémétriques que les astrophysiciens pourront analyser. Ingenuity ne pourra pas capturer beaucoup d’images, mais selon l’ingénieur en chef Bob Balaram, « je suis sûr que nous en ramènerons quelques-unes car elles ont toujours l’air cool ».

Enfin, l’hélicoptère Ingenuity a passé avec brio tous les tests faisables sur Terre. Il ne lui reste plus qu’à affronter l’atmosphère martienne. Si la mission réussit, ce sera le tout premier aéronef qui ait volé dans une atmosphère différente de la nôtre. Dans le futur de l’exploration spatiale, les rovers traditionnels pourraient même être remplacés par des hélicoptères / drones qui récupéreraient les données scientifiques d’une manière plus efficace et rapide.

Mars : le robot Curiosity se lance à l’assaut de la montagne Aeolis Mons

Source : BGR