Accueil » Actualité » NASA : l’étrange découverte martienne enfin expliquée

NASA : l’étrange découverte martienne enfin expliquée

Le Rover Perseverance de la NASA a transmis un étrange photographie de bouts de ficelle sur la planète Mars. Cette découverte aurait une finalement une origine explicable par les scientifiques du centre spatial.

Ce qui ressemble à un amas de ficelle provient d’une zone que le robot de la NASA n’avait pas encore exploré à ce jour. Après étude des clichés, les spécialistes ont finalement exclu l’hypothèse de la source extraterrestre pour cet objet. Ils privilégient, au contraire, une explication bien plus plausible.

NASA: Nouveau débris découvert sur Mars
Deuxième débris découvert sur Mars – Crédit: NASA

En effet, ces bouts de ficelle pourraient avoir une origine humaine résultant de la phase d’atterrissage sur la planète rouge. Les débris consécutifs à cette phase auraient donc été déplacés par les vents forts soufflant à la surface de la planète jusque dans la zone encore inexplorée du cratère Jezero.

Le mystérieux cliché a été réalisé grâce à la caméra avant gauche du Rover. Elle a pour but d’identifier en amont tout obstacle qui pourrait potentiellement stopper la progression du véhicule. En juin 2022, la NASA avait ainsi pu détecter qu’une roche s’était logée dans l’une des roues du robot.

Sans pouvoir le certifier absolument, les experts du centre spatial accréditent l’option rationnelle liée à la phase d’atterrissage sur Mars en 2021. Durant celle-ci, le Rover a utilisé tout un système de rétro-propulsion pour amortir le contact au sol et éviter d’endommager le matériel. Repassant quatre jours plus tard au même endroit, les caméras de Perseverance n’ont plus trouvé le débris, probablement à nouveau déplacé par les vents.

A lire > NASA : voici la première image spectaculaire de l’Univers prise par le télescope spatial James Webb

Le Rover Perseverance découvre toujours plus de débris

En juin 2022, la NASA avait déjà fait une découverte similaire. Les scientifiques avaient publié ce qui ressemble à un morceau de couverture thermique provenant du système de rétro-propulsion. Cet élément est utilisé pour le contrôle des températures lors de la phase de descente réalisée sur la planète.

Ces deux découvertes viennent à présent préoccuper les experts du centre de recherche. L’exploration spatiale a, dores et déjà, laissé une multitude de déchets en orbite autour de notre planète. C’est une expérience qu’ils ne souhaitent pas répéter dans la conquête spatiale ni durant l’exploration martienne.

Source : GBR