Accueil » Actualité » PopCorn Time : le “Netflix des pirates” ferme définitivement ses portes

PopCorn Time : le “Netflix des pirates” ferme définitivement ses portes

PopCorn Time permettait à bon nombre d’internautes de visionner gratuitement films et séries, en toute illégalité. Mais la plateforme a finalement fermé ses portes, alors que la pression de l’industrie du septième art et des plateformes de SVOD s’amplifiait sensiblement.

Image 1 : PopCorn Time : le “Netflix des pirates” ferme définitivement ses portes
Clap de fin pour PopCorn Time

PopCorn Time est une application centralisant une myriade de contenus piratés. Depuis son apparition en 2014, elle a suscité un vif intérêt chez les internautes, trop heureux de pouvoir profiter gratuitement de son catalogue à l’esthétique léchée, dénué de publicités invasives et truffé de films et de séries diverses et variées.

Pour rappel, la plateforme a la particularité d’héberger des liens torrents, ce qui en soi n’est pas illégal. Sauf que ces derniers abritent des contenus protégés par le droit d’auteur. « Le monde du torrent était là bien avant nous et sera présent avec des MILLIARDS d’utilisateurs bien après nous », avait notamment souligné un développeur de PopCorn Time en 2015. Dernièrement, une nouvelle version de PopCorn Time avait été publié à l’occasion du confinement.

PopCorn Time devrait réapparaître sous une autre forme

Toujours est-il que le logiciel libre a été rapidement ciblé par les grands acteurs du septième art et de l’industrie du streaming légal, les ayant-droits s’estimant à juste titre lésés. Après de multiples démêlés judiciaires, claps de fin, fermetures administratives et retours en fanfare, PopCorn Time vient de révéler à Bloomberg qu’il reposait désormais en paix. Il suffit d’ailleurs de se rendre sur la page d’accueil du site pour le constater, la mention RIP côtoyant un logo meurtri.

Les raisons ayant poussé les développeurs à plier bagages n’ont pas été dévoilées. On peut toutefois imaginer que la pression exercée par Netflix et consorts les a poussés à prendre la poudre d’escampette. Quoi qu’il en soit, cela ne signifie pas pour autant que la plateforme ne repointera pas le bout de son nez à l’avenir.

Le code du logiciel étant accessible en open-source sur GitHub, nombre de développeurs ont pu répliquer le service pirate en créant des forks ces dernières années. On pense notamment à PopCornTime.app, le plus célèbre, mais il y en a eu bien d’autres comme Time4PopCorn, un autre sosie de PopCorn Time.

Source : Bloomberg