Accueil » Actualité » Premier vol réussi pour la nouvelle navette spatiale chinoise

Premier vol réussi pour la nouvelle navette spatiale chinoise

L’agence spatiale chinoise se rapproche un peu plus de ses objectifs et de la NASA avec un premier vol réussi de sa nouvelle navette spatiale. Après deux jours passés en orbite autour de la terre, la capsule est revenue sur Terre sans encombre.

L’agence spatiale chinoise (CNSA) franchit une étape significative avec un premier vol couronné de succès pour sa nouvelle navette spatiale. La capsule qui doit remplacer la Shenzhou vient en effet de passer deux jours et demi en orbite autour de la Terre avant de revenir s’y poser sans encombre. Le vaisseau de test ainsi qu’une capsule cargo ont été lancés ce mardi depuis la base de lancement de Whenchang sur l’île d’Hainan. Les deux engins ont été confiés à une Longue Marche 5B, le plus puissant lanceur jamais construit par la CNSA. 

Image 1 : Premier vol réussi pour la nouvelle navette spatiale chinoise
Crédit : CNSA

Un vol réussi qui met un terme à une série noire avec l’échec des deux lancements précédents. La longue Marche 7A du mois de mars n’est pas parvenue à mettre en orbite le mystérieux satellite Xinjishu Yanzheng-6 à la suite d’un dysfonctionnement en vol, tandis que le troisième étage de la Longue Marche 3A lancée en avril a perdu son satellite de télécommunication indien. Avec le premier vol réussi de sa nouvelle capsule, la Chine se montre à la hauteur de ses ambitions spatiale. La CNSA prévoit en effet de lancer le premier module de sa station spatiale l’année prochaine avant de partir à la conquête de la Lune.

Un rover chinois se pose sur la face cachée de la Lune

L’agence spatiale chinoise rattrape la NASA

Depuis une trentaine d’années, l’essor économique du pays s’est accompagné de progrès rapide et constant de la technologie spatiale. D’abord soutenue par Roscosmos, la CNSA dispose désormais d’une famille de lanceurs complète, et peut prétendre envoyer des hommes en orbite haute, un objectif que seule la NASA a pu atteindre. Avec un lanceur lourd et une nouvelle navette capable d’assurer des vols en orbite basse et au-delà, la Chine n’est plus très loin de la NASA, et pourrait devenir la seconde nation à déposer des astronautes sur la Lune.

La Chine découvre une matière inconnue sur la face cachée de la Lune

Source : Phys.org