Accueil » Actualité » Une raclette high-tech avec un robot qui vous sert le fromage

Une raclette high-tech avec un robot qui vous sert le fromage

Des chercheurs en intelligence artificielle ont conçu un robot qui découpe le fromage à raclette fondu. Ce « robot racleur » a appris à servir la tranche parfaite en imitant les gestes d’un fromager expert de la raclette.

Après le robot qui prépare les omelettes, repéré à Singapour l’année dernière, voici le robot racleur, qui découpe le fromage à raclette comme un pro.

Image 1 : Une raclette high-tech avec un robot qui vous sert le fromage

Si la préparation d’une raclette ne requiert pas de grand talent de chef, la découpe du fromage fondant nécessite une certaine maîtrise. C’est de cette idée qu’est née l’invention d’un groupe de chercheurs de l’Idiap, un laboratoire spécialisé dans les interfaces homme-machine situé en Suisse. Ces derniers ont développé un robot capable de découper le fromage à raclette fondu avec la même précision que les plus grands experts « racleurs ».

Une collaboration entre un expert racleur et une machine

Et pour cause, l’équipe a appris à son robot à imiter les gestes d’un professionnel de la découpe de fromage à raclette. Elle a collaboré pour ce projet avec Eddy Baillifard, propriétaire d’une célèbre fromagerie de la région Valais en Suisse. L’artisan a partagé son art de la raclette en guidant le bras artificiel du robot pour lui apprendre à effectuer le geste avec la dose exacte de fermeté nécessaire pour obtenir une tranche parfaite.

Sylvain Calinon, l’un des créateurs de la machine, explique : « Grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle, le bras robotique est en mesure de reproduire les gestes en les adaptant aux circonstances, comme dans ce cas avec un fromage plus ou moins entamé ou disposé différemment ». Le robot est donc capable de modifier son geste en fonction de la taille de la meule et de sa disposition.

L’étonnant robot racleur a été présenté samedi dernier à la foire du Valais à Martigny en Suisse. L’objectif de ses inventeurs n’est cependant pas de vendre l’appareil aux amoureux de la raclette. François Foglia, directeur adjoint de l’institut de recherche Idiap, a en effet indiqué que le robot faisait partie d’un projet de développement de dispositifs capables d’aider les personnes handicapées dans leurs gestes du quotidien.