Steam : accusé de vous surfacturer les jeux, Valve risque près d’un millard d’euros d’amende

Coup dur pour Valve Corporation, l’entreprise derrière la plateforme de jeux vidéo Steam. Un recours collectif massif a été déposé au Royaume-Uni, l’accusant d’avoir abusé de sa position dominante sur le marché pour surfacturer les jeux PC à des millions de joueurs.

Image 1 : Steam : accusé de vous surfacturer les jeux, Valve risque près d'un millard d'euros d'amende

L’action en justice, d’une valeur de 656 millions de livres sterling (environ 780 millions d’euros), a été lancée par Vicki Shotbolt, militante des droits des consommateurs, au nom de 14 millions de joueurs britanniques. Elle accuse Valve d’avoir étouffé la concurrence en imposant des restrictions de prix aux éditeurs de jeux.

Des prix excessifs et des pratiques anticoncurrentielles

Concrètement, ces restrictions auraient obligé les éditeurs à fixer des prix minimums pour leurs jeux sur Steam, les privant de la liberté de les proposer à des prix plus bas sur d’autres plateformes. Cette pratique anticoncurrentielle aurait permis à Valve de maintenir des commissions élevées, pouvant atteindre 30 % sur chaque vente.

Selon Shotbolt, ces pratiques ont conduit à une surfacturation des jeux sur Steam, pénalisant ainsi les consommateurs britanniques. « Nous pensons que Valve Corporation a injustement exclu la concurrence sur le marché des jeux PC, ce qui signifie que les clients britanniques ont payé trop cher pour ces produits », peut-on lire dans un communiqué relayé par la BBC.

L’affaire pourrait avoir des conséquences importantes pour Valve, d’autant plus que l’entreprise est déjà confrontée à un autre procès similaire aux États-Unis. Si les accusations sont confirmées, Valve pourrait être contraint de modifier ses pratiques commerciales et de rembourser les joueurs britanniques lésés.

Un nouveau revers pour le géant du jeu vidéo

Ce recours collectif s’inscrit dans une tendance croissante de remise en question du pouvoir des grandes entreprises technologiques. L’influence de Valve sur le marché des jeux PC est depuis longtemps critiquée, et cette affaire pourrait inciter d’autres actions similaires à travers le monde.

L’issue de ce procès est encore incertaine, mais il représente un défi de taille pour Valve. L’entreprise devra se défendre contre des accusations graves et pourrait devoir revoir son modèle économique pour s’adapter à un environnement réglementaire plus strict.

Que ce soit pour les joueurs britanniques qui attendent un éventuel remboursement ou pour l’industrie du jeu vidéo dans son ensemble, ce procès est un événement important qui pourrait avoir des répercussions durables. Reste à savoir si Valve parviendra à conserver sa position dominante sur le marché face à l’Epic Games Store et d’autres, et si cette affaire marquera le début d’un changement profond dans la manière dont les jeux PC sont distribués et vendus.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !