Accueil » Actualité » Le monument mégalithique de Stonehenge est en fait un calendrier solaire

Le monument mégalithique de Stonehenge est en fait un calendrier solaire

Compte tenu de son alignement avec les solstices, on a longtemps pensé que le célèbre site de Stonehenge servait de calendrier solaire antique. Une nouvelle étude a réussi à identifier comment tout cela aurait bien pu fonctionner.

Stonehenge
Stonehenge © Unsplash

De récentes découvertes sur l’histoire de Stonehenge ainsi que l’analyse de systèmes calendaires anciens ont incité le professeur Timothy Darvill à porter un autre regard sur le monument mégalithique. Dans une nouvelle étude, publiée dans la revue Antiquity, le professeur explique que le site aurait bel et bien été conçu comme un calendrier solaire.

« Trouver un calendrier solaire au sein même de l’architecture de Stonehenge ouvre une toute nouvelle façon de voir comment le monument était un lieu dédié aux vivants » a-t-il déclaré. « […] un lieu où le calendrier des cérémonies et des festivals était lié au tissu même de l’univers et des mouvements célestes ».

Stonehenge, un calendrier basé sur une année solaire de 365,25 jours

Le professeur Timothy Darvill a analysé les pierres de sarsens de Stonehenge, ces blocs de grès que l’on trouve également ailleurs en grande quantité au Royaume-Uni, dans la plaine de Salisbury, les Marlborough Downs, ou le Kent.

En examinant leur numérologie et en les comparant à d’autres calendriers connus du XXVe siècle av. J.-C., le professeur a réussi à identifier un calendrier solaire. Il suggère que leur disposition permettait aux anciens habitants du Wiltshire à suivre les jours, les semaines et les mois.

« Le calendrier fonctionne de manière très simple. Chacune des 30 pierres du cercle sarsen représente un jour dans un mois, lui-même divisé en trois semaines, chacune de 10 jours », a déclaré Darvill, notant que des pierres distinctives dans le cercle marquent le début de chaque semaine.

À lire : Des scientifiques ont découvert les propriétés acoustiques de Stonehenge

Stonehenge calendrier
Le calendrier © Antiquity (2022). DOI: 10.15184/aqy.2022.5

Quid du mois intercalaire et des années bissextiles ? « Le mois intercalaire, probablement dédié aux divinités du site, est représenté par les cinq trilithes au centre du site », a déclaré Darvill. « Les quatre Station Stones à l’extérieur du Sarsen Circle fournissent des marqueurs pour aller jusqu’à un jour bissextile » a-t-il ajouté.

Un tel calendrier (avec des semaines de 10 jours et des mois supplémentaires) peut sembler inhabituel aujourd’hui. Mais d’autres calendriers comme celui-ci avaient été adoptés par de nombreuses cultures au cours de cette période, en Méditerranée orientale, en Égypte et au début de l’Ancien Empire.

Stonehenge pourrait même être le fruit de l’influence de l’une de ces cultures, indique le professeur. Après tout, l’Archer Amesbury, enterré à proximité (et à peu près à la même période), était né dans les Alpes, avant de déménager en Grande-Bretagne à l’adolescence.

Source : Université de Cambridge (l’étude)