Accueil » Actualité » Tesla va tenir une « journée de l’intelligence artificielle » pour recruter de nouveaux talents

Tesla va tenir une « journée de l’intelligence artificielle » pour recruter de nouveaux talents

Elon Musk a annoncé que sa société allait organiser, d’ici environ un mois, une journée dédiée à l’intelligence artificielle. Une occasion de présenter les avancées dans le domaine et de recruter les talents de demain.

Depuis maintenant quelques années, Tesla a pris l’habitude d’organiser un évènement ayant pour thème une technologie centrale pour l’entreprise. En 2019, il s’agissait de l’autonomie des véhicules électriques. L’année dernière, le thème était les batteries. Sans surprise, l’évènement de cette année portera sur tout ce qui est relatif à l’intelligence artificielle, tant sur le point de vue logiciel que matériel.

Image 1 : Tesla va tenir une « journée de l’intelligence artificielle » pour recruter de nouveaux talents
Crédit : Tesla

Ces évènements n’ont pas forcément pour but de présenter un nouveau produit ou une nouvelle option, mais de faire un point sur les développements en cours. Bien évidemment, il s’agit aussi d’une occasion pour Elon Musk de recruter de nouveaux talents et il s’agit même de l’ambition principale du patron de Tesla. Selon ses propres propos, rejoindre sa société serait « Le chemin le plus rapide pour déployer vos idées dans la vie réelle ».

L’intelligence artificielle pour la conduite autonome

Les précédents chantiers de Tesla tournaient autour de l’autonomie et du développement de nouvelles batteries. Cette année, c’est conduite autonome qui est mise à l’honneur. Il est vrai que si l’on regarde l’autonomie monstrueuse que devrait avoir le Cybertruck, Elon Musk peut se permettre de réattribuer ses ressources sur un autre domaine.

Et l’actualité du constructeur tourne en ce moment autour de son Autopilot. Si la société est accusée de publicité mensongère dans divers pays, c’est parce que l’Autopilot n’est pour le moment qu’une aide à la conduite et en aucun cas un pilote automatique complètement autonome.

À ce jour, les Tesla se situent entre le niveau 2 et le niveau 3 d’une conduite autonome sur une échelle qui va de 0 (aucune autonomie) à 5 (autonomie totale). Selon Elon Musk, la société sera capable de fournir une conduite de niveau 5 d’ici la fin de l’année.

Pour cela, la société travaille à l’aide d’intelligences artificielles. La première s’occupe de la prise de décision au niveau de la voiture. La seconde, gérée par le supercalculateur (le cinquième plus puissant au monde) de Tesla, est chargée d’entraîner le réseau neuronal à la base de l’Autopilot.

Tesla a besoin de nouveaux talents

Pour prétendre obtenir la certification de niveau 5 de conduite autonome, il faudrait que le ratio d’intervention du conducteur soit d’environ une intervention tous les 1,5 à 3 millions de kilomètres par conducteurs. Lors de l’annonce d’Elon Musk, le département des véhicules motorisés de Californie (le DMV) s’était empressé de se rapprocher du directeur du projet Autopilot, CJ Moore.

En résumé, celui-ci a confirmé que Tesla progresse rapidement. Cependant il n’était pas encore en mesure de confirmer les annonces faites par son patron. Initialement prévue pour fin 2020, la conduite autonome totale a été repoussée à fin 2021.

On comprend donc mieux le thème de l’évènement et le besoin de Tesla de recruter de nouveaux talents. Il semblerait qu’Elon Musk se soit un peu avancé, ce qui met la pression aux différentes équipes qui s’occupent de la conduite autonome.

Source : Electrek