Accueil » Actualité » Tesla veut supprimer les vidéos de ses voitures écrasant des mannequins d’enfants

Tesla veut supprimer les vidéos de ses voitures écrasant des mannequins d’enfants

Tesla demande la suppression des vidéos montrant des voitures électriques qui roulent sur des mannequins enfants avec la conduite autonome activée. Ces vidéos remettent en question la sécurité de la conduite autonome, le Full Self-Driving (FSD).

La fiabilité et la sécurité du logiciel Full Self-Driving (FSD) qui permet la conduite autonome des voitures électriques sont au cœur d’un débat depuis quelque temps. Tandis que certains fans de Tesla démontrent la fiabilité de la conduite autonome avec leurs propres enfants sur la route, d’autres personnes veulent prouver que le logiciel n’est pas sécurisé. D’ailleurs, YouTube a finalement supprimé la vidéo mettant en scène des enfants qui va à l’encontre de la politique de la plateforme.

Une Tesla s'apprête à percuter un mannequin de la taille d'un enfant
Une Tesla s’apprête à percuter un mannequin de la taille d’un enfant – Crédit : @RealDanODowd / Twitter

Un groupe « anti-Tesla » partage sur les réseaux des vidéos de Tesla qui n’hésitent pas à percuter des mannequins de la taille d’un enfant sur un passage piéton avec la conduite autonome activée. Ils veulent ainsi prouver que le Full Self-Driving est dangereux, mais Tesla ne voit évidemment pas ces vidéos d’un bon œil.

Les vidéos avec des voitures électriques percutant des mannequins d’enfants sont diffamatoires selon Tesla

Tesla demande donc à ce que ces vidéos soient supprimées. Le constructeur automobile a même envoyé une lettre de cessation et d’abstention au Dawn Project. Il s’agit du groupe anti-Tesla dirigé par le développeur de logiciels Dan O’Dowd. Selon Tesla, les vidéos partagées par le groupe sont diffamatoires.

Ces vidéos « dépeignent une utilisation dangereuse et inappropriée de la bêta FSD et des fonctionnalités de sécurité active » en « mettant les consommateurs en danger », selon la lettre envoyée par Tesla. Dans l’une des vidéos postées sur Twitter que vous pouvez voir ci-dessous, le conducteur active la conduite autonome dans une rue. La voiture électrique ne ralentit pas à l’approche d’un passage piéton d’une école. Elle percute un mannequin de la taille d’un enfant de plein fouet à plus de 38 km/h.

Tesla refuse donc de laisser circuler des vidéos démontrant les failles de la conduite autonome de ses voitures électriques. Il n’a cependant pas réagi aux vidéos avec de vrais enfants sur la route. Même si elle a déjà été supprimée, Tesla avait ignoré cette vidéo alors que même la NHTSA qui est en charge de la sécurité routière aux États-Unis avait lancé un avertissement.

En réponse à la lettre de cessation et d’abstention, Dan O’Dowd s’est moqué de Tesla et d’Elon Musk en le qualifiant de « bébé qui pleure caché derrière la jupe de son avocat ». Le débat sur la sécurité du Full Self-Driving de Tesla n’est pas près de s’arrêter. Le constructeur automobile a même récemment été accusé de publicité mensongère sur l’Autopilot et la conduite autonome par le département des véhicules automobiles de Californie.

Source : The Verge