Accueil » Actualité » Un fan de Tesla lance un appel, « Y a-t-il un enfant qui peut courir devant ma voiture ? »

Un fan de Tesla lance un appel, « Y a-t-il un enfant qui peut courir devant ma voiture ? »

Afin de démontrer la fiabilité du système de conduite autonome de Tesla, Tad Park a posté un message sur Twitter visant à recruter des enfants pour le tournage de sa vidéo.

Image 1 : Un fan de Tesla lance un appel, « Y a-t-il un enfant qui peut courir devant ma voiture ? »

C’est sur Twitter que Tad Park, qui gère le site et la chaine YouTube Whole Mars Catalog a publié ce message : « Y a-t-il quelqu’un dans la région de la Baie avec un enfant qui peut courir devant ma voiture en mode Full Self-Driving Beta pour faire un point ? Je promets que je ne les écraserai pas… (je désactiverai si nécessaire). »

Son objectif, prouver que l’étude publiée récemment par The Dawn Project, un groupement créé par Dan O’Dowd un spécialiste en sécurité des logiciels et candidat aux sénatoriales en Californie, est mensongère. Cette étude cherchait à démontrer l’incapacité du système FSD (Full System Driving) de Tesla à détecter les enfants, trop petits pour être correctement vus par le logiciel. Une étude déjà contestée par le site spécialisé en voiture électrique Electrek et par de nombreux utilisateurs de Tesla.

Une vidéo pour éprouver l’autopilot de Tesla mais en mode ralenti

En lançant cet appel sur Twitter on peut penser que Tad Park a voulu avant tout attirer l’attention avant de réaliser sa vidéo. Il a finalement fait appel à ses propres enfants pour mener à bien sa démonstration.

Dans sa vidéo, il réalise ainsi divers tests avec des mannequins de différentes tailles puis demande à ses enfants de se tenir au milieu de la route ou de traverser devant lui pour prouver que la conduite autonome de Tesla réagit parfaitement bien et s’arrête à temps ou contourne les enfants. Toutefois, il avance lentement et on peut douter que sa vidéo reproduise parfaitement des conditions réelles.

D’après lui les motivations de The Dawn project sont uniquement financières puisque la société de Dan O’Dowd (Green Hills Software) est un concurrent direct de Tesla. Il tenterait de faire pression sur l’agence pour la sécurité routière américaine (NHTSA pour National Highway Traffic Safety Administration) pour interdire le logiciel d’aide à la conduite de Tesla (FSD Beta) aux États-Unis.

Tad Park pense que dans la démonstration de The Dawn Project le conducteur a appuyé sur la pédale d’accélérateur pour passer outre la conduite autonome à l’approche du mannequin, et que les cônes placés sur les côtés de la piste ont empêché la voiture de changer de voie pour faire une embardée autour du mannequin.

Difficile de tirer des conclusions définitives d’après cette vidéo mais les enquêtes en cours menées par la NHTSA n’ont, pour l’instant, pas démontré l’implication de la conduite autonome dans les accidents impliquants des Tesla. Le fabricant a également été attaqué par le Département des véhicules automobiles (DMV) de Californie pour publicité mensongère. Selon le DMV, Tesla suggère dans ses publicités que ses véhicules sont totalement autonomes, ce qui n’est pas exact de l’aveu même de Tesla qui concède qu’il faudra encore un peu de temps pour y parvenir. Quoi qu’il en soit, le débat sur la fiabilité des systèmes d’aide à la conduite ne fait que commencer.