Accueil » Test » Test Beats Studio Buds : sont-ce des Airpods en moins cher ?

Test Beats Studio Buds : sont-ce des Airpods en moins cher ?

Les Studio Buds sont les premiers écouteurs discrets de Beats. Nous les avons testés durant plusieurs semaines afin de savoir s’il sont mieux que leurs cousins les AirPods.

Image 2 : Test Beats Studio Buds : sont-ce des Airpods en moins cher ?
7/10

Beats Studio Buds

129€ > Amazon
On aime
  • Compacts et confortables
  • Bonne autonomie et charge rapide de secours
  • Un rendu audio équilibré
  • Une simplicité d'utilisation déconcertante
On n’aime pas
  • Kit mains libres inutilisables dans un environnement bruyant
  • Pas de pause active
  • Trop peu d'options de personnalisation
  • Pas de contrôle de volume depuis les écouteurs
  • Quelques déconnexions lors de notre test
Verdict :

Les Studio Buds forment en une paire d’écouteurs l’imprégnation de la philosophie d’Apple chez Beats. On a des écouteurs faciles à appairer et qui s’utilisent sans prise de tête, leurs réglages étant (trop) limités. Un peu comme des AirPods, en fait, sauf qu’eux proposent un réglage du volume… Beats a mis de l’eau dans son vin côté rendu audio. Finies les basses à outrance, le son est ici équilibré bien que manquant de médiums. Bref, les Studio Buds sont de bons écouteurs malgré tout, mais ils souffrent d’une âpre concurrence. Des Galaxy Buds Pro ou même des Oppo Enco Free 2 sont tout à fait en mesure de leur en remontrer. En revanche, si vous êtes un Apple fan, ils sont une bonne alternative aux AirPods Pro si votre budget ne vous les permet pas.

Beats Electronics est principalement connu pour ses casques audio. Lancé par le rappeur Dr. Dre en 2006, la marque a été rachetée par Apple en 2014. Dès lors, on se retrouve aujourd’hui avec des produits audio Apple et Beats, lesquels évoluent dans les mêmes écosystèmes. Néanmoins, les produits Beats présentent l’avantage d’être parfaitement compatibles avec Android, tout en profitant d’options supplémentaires sur iOS ou macOS.

Jusqu’alors, Beats proposait en matière d’écouteurs, un modèle Bluetooth tour de cou et ses Powerbeats Pro. Ces derniers sont des écouteurs dédiés au sport, haut de gamme et totalement sans fil. Ils seront rejoints prochainement par les Beats Fit Pro, nouveaux écouteurs sportifs présentés en octobre. Ces derniers se rapprochent plus des Beats Studio Buds par leur format.

Parce que c’est ce qui manquait bien à Beats : des écouteurs true wireless compacts. C’est pourquoi la filiale d’Apple a lancé ses Studio Buds. Des écouteurs embarquant le spatial audio d’Apple, une réduction de bruit active, le fast-pair sur iOS et Android, mais aussi le son basseux caractéristique de Beats.

Prix et disponibilité

Les Studio Buds sont en vente depuis juillet 2021. Ils ont été lancés à 149,95 €. C’est actuellement toujours leur prix. Comparé aux AirPods d’Apple, leurs cousins rappelons-le, leur prix est amené à baisser au fil de leur vie, comme ça a été le cas pour les Powerbeats Pro que l’on trouve de temps en temps en promotion.

Le segment des écouteurs à 150 € n’est pas évident. En cause, de plus en plus de constructeurs tirent les prix vers le bas en proposant des modèles complets, comprendre avec réduction de bruit active, pour moins de 100 €. C’est le cas notamment de Nothing avec les ear(1) (lire leur test ici) ou encore d’Oppo avec ses très bons Enco Free 2 que nous avons d’ailleurs sélectionné dans notre guide d’écouteurs sans fil. Deux modèles proposés à 99 €. Aussi, il faut que la proposition de Beats soit particulièrement convaincante pour parvenir à justifier son positionnement tarifaire.

Image 3 : Test Beats Studio Buds : sont-ce des Airpods en moins cher ?

Studio Buds : gros boîtier, petits écouteurs

Beats ne copie aucun design connu. Ses Studio Buds découvrent des lignes très fines. On a des écouteurs très compacts malgré la grande taille de leur boîtier. Ils sont discrets une fois placés dans les oreilles. Les embouts en silicone sont fournis en trois tailles. Les lignes d’assemblage ne gênent aucunement l’utilisateur. La forme des oreillettes est galbée, toute en rondeur, ce qui offre un bon maintien une fois qu’ils sont insérés.

Image 4 : Test Beats Studio Buds : sont-ce des Airpods en moins cher ?

Si la petite taille des Studio Buds est un atout, cela rend aussi difficile leur manipulation. Aussi, à plusieurs reprises, ils sont tombés lors de leur extraction, la prise n’étant pas optimale, notamment dû à la surface lisse des écouteurs. En revanche, aimantés pour leur stockage dans leur boîtier, ils s’accrochent l’un à l’autre lorsqu’ils sont proches. Pratiques pour ne pas les égarer lorsqu’ils ne sont pas rangés.

Beats a fait certifié ses écouteurs IPX4. Cela signifie qu’ils sont résistants aux grosses projections d’eau ainsi qu’à la transpiration. Cela en fait normalement des écouteurs idéaux pour le sport. A l’usage, en running en l’occurrence, ils ne s’avèrent pas les meilleurs compagnons. S’ils tiennent en place, chaque foulée est répercutée dans les écouteurs. Un claquement désagréable. Et même en changeant d’embout nous n’avons pas observé d’amélioration.

Image 5 : Test Beats Studio Buds : sont-ce des Airpods en moins cher ?

Une qualité audio qui fait oublier les sombres basses de Beats

Les Studio Buds fonctionnent en Bluetooth 5.2 et supportent les codecs SBC et AAC. Rien d’étonnant ici. Beats étant dans le girond d’Apple, les codecs AptX sont aux abonnés absents, les appareils mobiles Apple se limitant à l’AAC. Notons ici que nous avons rencontré quelques coupures lors de notre test, les écouteurs s’éteignant sans raison apparente.

Le rendu audio qui en résulte est surprenant, quant à lui. Les habitués de Beats ne retrouveront pas ce son caractéristique porté sur les basses. Cela ne veut pas dire que les Studio Buds en sont dépourvus. Au contraire, elles sont présentes, mais pas prédominantes. L’intérêt est qu’ils plairont donc à tous les consommateurs, quel que soit le style musical.

Côté signal global, on a une courbe en V, avec un creux au niveau des médiums. En retrait, ils laissent dominer les basses et aigus pour un son puissant, détaillé et flatteur. Néanmoins, le recul est des fréquences médianes est limité, ne gâchant pas la qualité de restitution. Les plus pointilleux pourraient vouloir reprendre un peu de ces médiums, notamment pour profiter pleinement de certaines voix. Malheureusement, il faut faire avec l’équilibrage de Beats, aucun égaliseur n’étant intégré à l’application compagnon, qui du reste est famélique comme nous allons le voir.

Avec les Studio Buds, oubliez la personnalisation

Les Studio Buds viennent fonctionnent aussi bien avec Android qu’iOS. Contrairement aux AirPods, aucune fonction n’est limitée au système d’Apple. Une bonne chose. On a sur l’un et l’autre une connexion facilitée dès l’ouverture du boîtier. Côté option, les Studio Buds ne profitent malheureusement pas des puces d’Apple. Pas de W1 ou H1 ici et donc pas de Spatial Audio, notamment. Comme on le dit, ils se comportent de manière identique sur Android et iOS bien qu’une intégration plus profonde soit implémentée dans les systèmes Apple.

Image 6 : Test Beats Studio Buds : sont-ce des Airpods en moins cher ?

Ils s’accompagnent d’une application qui se contente à peine du minimum. On a accès aux trois réglages de réduction de bruit active (actif, éteint, transparent) et au paramétrage de l’appui long des deux écouteurs (assistant vocal ou contrôle du bruit).

Si l’on ne peut que louer la simplicité de ces écouteurs, cela marque aussi qu’ils ne proposent pas de fonctions annexes. Pas de pause automatique, pas de multipoint (assez rare cependant), pas non plus de réglage de toutes les commandes. Bref, ce sont des écouteurs conçus pour être utilisés sans prise de tête. Un modèle plug and play, pourrait-on dire.

Image 7 : Test Beats Studio Buds : sont-ce des Airpods en moins cher ?

Côté commandes, on a deux boutons physiques, un sur chaque écouteur. Précisons d’entrée de jeu qu’il est difficile de positionner les écouteurs sans les presser et risquer de raccrocher un appel, le cas échéant. Ces boutons permettent de changer de piste, mettre en lecture ou en pause et activer ou non l’antibruit. Aucun réglage de volume ici et

Un kit mains libres utilisable au calme et c’est tout

Beats équipe ses Studio Buds de deux micros beamforming capables d’effectuer un filtrage spatial. En communication, cela correspond à un nettoyage des sons environnants pour se concentrer sur la voix.

Une belle promesse qui n’est pas respectée. En pratique, ils sont de bonne tenue dans des environnements calmes. En extérieur, dans la rue ou dans le métro, c’est une autre paire de manche. Les bruits ne sont pas suffisamment filtrés. En résultent des conversations inaudibles. A chaque utilisation des Studio Buds dans les transports, nous avons dû reprendre la main sur notre téléphone pour poursuivre nos conversations.

Réduction de bruit passive et active correcte, sans plus

S’ils ne sont pas recommandables en tant que kit mains libres, on n’en dira pas autant de sa réduction de bruit active. Celle-ci bénéficie déjà d’un traitement de réduction des bruits du vent. C’est tout bête, mais ils sont totalement utilisables en ANC lors d’une balade à vélo, par exemple.

Image 8 : Test Beats Studio Buds : sont-ce des Airpods en moins cher ?

Les Studio Buds, de par leur conception, comprennent une double réduction de bruit : une passive et une active. Beats a concentré sa réduction de bruit active sur deux plages de fréquences. Les basses entre 20 et 250 Hz se trouvent être bien atténuées. La plage véritablement effacée se trouve entre 800 et 1200 Hz. Cela correspond aux médiums et donc aux fréquences habituelles de la voix humaine. En revanche, rien ne semble avoir été fait sur les aigus.

Attention aux cris stridents d’un enfant ou même au freinage d’un métro, par exemple. Musique en lecture, disons qu’en pratique, on entend encore l’extérieur s’il est bruyant, mais on peut tout de même se concentrer sur son écoute sans avoir à monter le volume plus que de raison. Une réduction de bruit active correcte, mais sans plus, dans ce qui se fait dans cette gamme de prix.

Une latence contenue, mais pas meilleure qu’une autre

Bien évidemment, qui dit Bluetooth, dit obligatoirement latence. La latence, c’est ce petit temps d’écart qui sépare l’image du son, phénomène que vous avez certainement déjà subi. Le but des constructeur est de la réduire à néant à grand coup de codecs à faible latence, comme l’AptX Low Latency. Manque de pot, les Studio Buds ne sont que SBC et AAC. Le meilleur, l’AAC, a une latence théorique de 150 ms. C’est la limite maximale d’une latence acceptable.

Image 9 : Test Beats Studio Buds : sont-ce des Airpods en moins cher ?
Latence mesurée des Beats Studio Buds (AAC) – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Lors de notre test, nous avons relevé un score un peu meilleur. 137 ms, voilà ce qui ressort de ces Studio Buds. Ainsi, ils ne sont pas à clouer sur ce point ni à encenser. Rappelons également que cette latence ne gênera pas les usages modernes. Les écouteurs sont aujourd’hui capables de décaler leur son lorsqu’ils diffusent du contenu de plateformes de streaming. Aucun souci donc sur YouTube, Netflix ou encore Disney+. En revanche, les écouteurs de Beats ne seront pas très à leur aise sur une PS5 ou une Switch. D’ailleurs, nous n’avions pas retenu les Studio Buds dans notre comparatif d’écouteurs pour Nintendo Switch pour cette raison.

L’autonomie juste avec une charge rapide de secours

C’est une constante chez Apple et ses filiales, les mesures d’autonomie ne sont jamais mensongères. Les Studio Buds sont donnés pour 8 heures d’autonomie en une charge sans réduction de bruit et 5 heures avec réduction de bruit. C’est dans les faits parfaitement vrai. On peut les féliciter pour leur première valeur qui est de très bonne tenue. La seconde est plus modeste, mais demeure dans la moyenne du marché. Aucun problème pour durer une journée complète, d’autant plus que l’on a toujours un moment pour les remettre en charge dans leur boîtier, une pause-déjeuner par exemple. Ajoutons à propos du boîtier qu’il dispose de deux charges supplémentaires. En tout, on grimpe donc à 24h sans ANC et 15h avec ANC. Enfin, en cinq minutes de charge, on récupère 1 heure d’autonomie.