Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui

Avec le Redmi Note 13 Pro+, Xiaomi propose l’équipement le plus complet jamais vu sur un smartphone de cette gamme, réputée pour son bon rapport qualité-prix. Les performances sont-elles pour autant au rendez-vous ?

Sommaire
Image 1 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Xiaomi vient seulement de lancer sa nouvelle gamme Redmi Note 13 en France, attendue de pied ferme par les consommateurs avides de smartphones au bon rapport qualité prix. Ce n’était qu’une question de temps puisque cette nouvelle série est déjà vendue en Chine depuis quelques mois. Cette année, trois grandes déclinaisons composent la gamme : le Redmi Note 13, le moins cher et qui a déjà été testé par la rédaction, le Redmi Note 13 Pro et enfin, le joyau de la famille le Redmi Note 13 Pro+. Un appareil qui par certaines caractéristiques flirte avec le haut de gamme, mais pour un prix deux à trois moins élevé.

Image 4 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide


C’est donc le Redmi Note 13 Pro+ que nous testons aujourd’hui, le grand écart total en termes d’équipement et de performances face à un Redmi Note 13 premier prix, même si les deux mobiles conservent un petit air de famille. Le fleuron des Redmi édition 2024 fait-il moins de concessions que son petit frère ? Offre-t-il le confort et les aptitudes d’un smartphone premium à prix vraiment cassé ? Voici les résultats de nos tests et notre ressenti après quelques jours d’utilisation.

Redmi Note 13 Pro+ : est-il disponible et à quel prix ?

S’il est déjà possible de commander le Redmi Note 13 Pro+ sur le site de Xiaomi ou chez Amazon (mais pas aux prix officiels chez ce dernier), le smartphone sera véritablement disponible à partir du 18 janvier chez les principaux revendeurs spécialisés.

Image 5 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide


La très bonne nouvelle est qu’il coûte moins cher que le Redmi Note 12 Pro+ de l’an passé, à capacité égale. Cette année, deux versions sont proposées

  • Redmi Note 13 Pro+ 8 Go /256 Go : 469,90 euros
  • Redmi Note 13 Pro+ 12 Go /512 Go : 499, 90 euros

L’année dernière, le 12 Pro + n’était proposé qu’en 8 Go/ 256 Go pour 499, 90 euros. Pour le même prix, vous disposez donc aujourd’hui d’une mémoire (vive + stockage) bien plus importante avec le Redmi Note 13 Pro+. Et étant donnée le peu de différence de prix entre la version 256 et la version 512 Go, il vaudra mieux opter pour la seconde.

Image 6 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Elle vous mettra à l’abri un long moment au niveau du stockage de vos fichiers personnels et de l’installation d’applications. C’est d’ailleurs l’un des atouts phares du smartphone pour les gros consommateurs, la présence de 12 Go de RAM et 512 Go de stockage n’est pas si fréquente sur le milieu de gamme.

Image 7 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide


Le smartphone est décliné en trois coloris : du blanc, du noir et du violet. Il est livré avec un câble USB, un chargeur rapide 120W et une coque de protection. Encore un autre avantage à l’heure où bon nombre de constructeurs se contentent d’un simple câble USB.

Les caractéristiques techniques du Redmi Note 13 Pro+

À première vue, le Redmi Note 13 Pro+ ne réinvente pas franchement la roue face à son prédécesseur. On retrouve la même taille d’écran Amoled, la même capacité de batterie, la même puissance de chargement et le même capteur principal de 200 Mpx. À y regarder de plus près, les améliorations sont pourtant bien présentes et loin d’être « gadget ». Plus récent et gravé en 4nm, le processeur gagne en puissance, l’écran (incurvé) passe à une définition supérieure et surtout l’appareil est étanche. Dernier avantage qui réjouira les amateurs de compacité, l’appareil perd presque 2 mm en largeur et un peu plus de 1 mm en longueur. C’est peu, mais la prise en main s’avère plus confortable.

Image 10 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide


Voici la fiche technique complète du Redmi Note 13 pro+:

  • Écran : 6,67 pouces Amoled, QHD (1220 x 2712 points), 446 ppp, 20 :9, 120 Hz
  • Processeur : Mediatek Dimensity 7200
  • Dimensions :161,4 x 74,2 x 9 mm
  • Poids : 204 grammes
  • Connectivité : Wi-Fi 6, Bluetooth 5.3, NFC, 5G
  • Mémoire : 8 Go à 12 Go
  • Stockage : 256 à 512 Go
  • Grand-angle : 200 Mpx (Samsung Isocell HP3 1/1.4 pouce), f/1.65
  • Ultra grand-angle : 8 Mpx (sony IMX 355) f/2.2
  • Capteur de profondeur : 2 Mpx f/2.4
  • Caméra frontale : 16 Mpx
  • Batterie : 5000 mAh
  • Recharge filaire : 120 W
  • Résistance : Etanchéité IP68, Corning Gorilla Glass Victus

En dépit de sa base commune avec le Redmi Note 12 Pro+ et de l’absence de grandes nouveautés, l’appareil a donc des arguments à faire valoir. Le lancement du Redmi Note 13 Pro+ a toutefois fait chuter drastiquement le prix de son prédécesseur, désormais sous la barre des 400 euros. De quoi faire hésiter le consommateur…

Un design à la fois raffiné et robuste

Avec son grand écran de 6,7 pouces, le Redmi Note 13 Pro+ appartient au segment des smartphones grand format. Xiaomi a toutefois soigné le design de son dernier-né pour offrir une prise en main agréable à l’utilisateur et rendre visuellement le mobile plus attrayant que de coutume sur cette gamme. S’il est aussi épais (9 mm) que son prédécesseur et presque aussi lourd (204 g), il gagne un peu en compacité grâce à des bordures d’écran affinées. L’écran incurvé sur les bords latéraux n’y est pas étranger et ajoute une petite touche de raffinement, digne d’un modèle haut de gamme.

Image 11 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

À l’arrière, le dos en verre est tout aussi réussi sur notre modèle de test Midnight Black avec un effet bi-ton, un noir plus brillant au niveau du bloc photo. À l’instar du Galaxy S23 Ultra qui avait lancé la tendance, les trois capteurs sont directement intégrés au dos, sur le côté gauche. Ils créent une protubérance assez importante (capteur 200 Mpx oblige) qui déséquilibre inévitablement le smartphone lorsqu’il est posé sur une table.

Image 12 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

La coque de protection offerte par Xiaomi, en silicone souple, très agréable en main, résout en grande partie le problème. Elle permet aussi d’éviter les traces de doigts (qui restent en revanche bien présentes à l’avant !). Mais elle vous prive de la vision agréable de ce dos bi-ton original. Le cerclage de la partie photo de plus n’est pas très réussi visuellement. À chacun de faire son choix.

Image 13 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Et c’est bien de choix dont il s’agit puisque Xiaomi a protégé son smartphone comme un appareil premium, avec du verre Corning Gorilla Glass Victus, une référence en la matière, même s’il ne s’agit pas de la dernière génération. Pour parfaire l’ensemble, le boîtier de ce Redmi est étanche (IP68), une première pour Xiaomi qui réservait jusqu’à maintenant cette caractéristique à ses modèles haut de gamme comme le Xiaomi 13 Pro ou, plus récemment, le Xiaomi 13T Pro. Cette résistance à l’eau et à la poussière lui permet désormais de rivaliser pleinement avec les milieux de gamme de Samsung comme le Galaxy A54 ou le Galaxy A34.

Image 14 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Sur les tranches en métal brossé, on découvre les boutons de volume et d’allumage à droite, le port USB type-C à côté de l’emplacement nano SIM en bas et les haut-parleurs stéréo en bas et en haut (et plus sur les côtés avec le risque de les boucher avec les doigts).

Image 15 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Le capteur d’empreintes quitte le bouton de démarrage pour se loger sous l’écran. Il est complété par une fonction de reconnaissance faciale. Les deux moyens fonctionnent de façon réactive pour protéger/accéder à ses données.

Écran :  absolument irréprochable

L’écran Amoled de 6,7 pouces du Redmi Note 13 Pro+ compte parmi ses atouts maîtres. Tout le monde n’apprécie pas les dalles incurvées, mais cela apporte ici un caractère distinctif plaisant et nous n’avons à aucun moment ressenti de gêne à la saisie sur les bords. Pour cette nouvelle version, Xiaomi a fait le choix d’une haute définition qui apporte une résolution presque surdimensionnée de 446 ppp. C’est peut-être l’élément un peu « marketing » dont on aurait pu se passer. Avec seulement 395 ppp l’année dernière, impossible de faire la différence à l’œil nu !

Image 16 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Pour le reste, c’est du sans faute ! L’écran affiche une luminosité maximale autour de 530 cd/m², une performance qui a grimpé 1427 cd/m² sous un éclairage intense avec la luminosité laissée en mode automatique. Elle a atteint les 1500 cd/m² en HDR. C’est au-delà de ce qu’annonce Xiaomi et très confortable pour l’utilisateur, y compris par temps ensoleillé.   

Image 17 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Le mobile propose plusieurs modes d’affichage : intense, saturé, standard et un dernier avec des réglages plus avancés. Le mode par défaut (Intense) offre une température des couleurs élevée, au-delà de 7100 K, avec un rendu trop froid et des couleurs qui manquent un peu de fidélité. Passer en mode standard permet de revenir à une température presque optimale de 6350 K. Le Delta E tombe pour sa part à 1,15, le gage d’une fidélité exemplaire des couleurs. Les puristes apprécieront.

Image 18 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Enfin, le taux de rafraîchissement adaptatif peut atteindre 120 Hz livrant une image parfaitement fluide. Il peut être capé à 60 Hz afin de ménager l’autonomie si cela s’avère nécessaire. La définition d’écran ne peut, en revanche, être rétrogradée en FHD+.

Dimensionné pour la plupart des usages

Sous ses faux airs de smartphone haut de gamme, le Redmi Note 13 Pro+ cache un cœur bien moins puissant que ceux présents dans les modèles phares de la marque. L’appareil embarque ainsi un Mediatek Dimensity 7200, dans sa toute dernière version Ultra (qui ne semble pas apporter grand-chose de plus d’ailleurs), un processeur qui fait avec ce Redmi ses premiers pas en France. Il s’agit d’une version plus « milieu de gamme » du processeur Dimensity 9200  présent dans le Vivo X90 Pro, gravé comme lui en 4nm et qui avait fait ses preuves en son temps.

Image 19 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Moins puissant, le Dimensity 7200 assure toutefois un fonctionnement fluide et n’exclut pas le gaming, à condition de ne pas être trop exigeant au niveau de la qualité des graphismes (afin de conserver un nombre d’images par seconde acceptable). Il est d’ailleurs aidé sur notre modèle de test par 12 Go de RAM qui peuvent bénéficier d’une extension de 4, 6 ou 8 Go de RAM virtuelle.

Image 20 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Dans les benchmarks, ce Dimensity a fait preuve d’une belle stabilité, sans accuser de chauffe, même lorsqu’il est malmené par les stress tests de 3Dmark. Que ce soit dans les benchmarks ou en termes de comportements dans des jeux comme Genshin Impact, le Redmi Note 13 Pro+ n’a pas à rougir en termes de fluidité face à ses compétiteurs milieu de gamme. Pour certaines fonctions comme la photo, il montre toutefois quelques limites, avec un comportement un peu poussif en basses lumières (pour la prise de clichés mais aussi la mise au point), ou même pour passer d’un mode à l’autre. Rien d’impardonnable à ce niveau de prix.

Logiciel : vous reprendrez bien un peu de Tiramisu ?

Ceux qui rêvaient d’un Redmi fonctionnant avec Android 14 seront déçus, mais n’auront qu’à patienter un peu. De toutes façons, avec un smartphone lancé en septembre dernier en Chine, il fallait s’y attendre : il y avait peu de chances que la mise à jour vers Android 14 coïncide avec le lancement français. Mais tôt ou tard, c’est prévu. Xiaomi sort de sa zone de confort avec la promesse de 3 ans de mises à jour de l’OS et 5 ans de sécurité. Encore une première (sur le milieu de gamme du moins). Vous voilà tranquille jusqu’à Android 16.

Image 21 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide


Android 13 (Tiramisu) est accompagné de MiUI 14, toujours aussi riche de fonctionnalités. Pas sûr que l’utilisateur en exploite ne serait-ce que le quart. Il y a aussi beaucoup d’applications préinstallées, dont certaines dispensables. Xiaomi est de ce point de vue le spécialiste du bloatware. Pas forcément une gêne sauf quand une application se lance sans qu’on l’ait sollicitée. Mais c’est un travers connu de la marque. En tout cas, la navigation dans cette surcouche change la donne. Surtout, elle pourrait bien migrer prochainement vers HyperOS, la nouvelle surcouche de Xiaomi, car le Redmi Note 13 Pro+ est éligible à cette mise à jour. On l’a vérifié avec l’appli MIUI downloader & HyperOS.

Photo : pas de révolution

Le Redmi Note 13 Pro+ reprend en grande partie l’équipement de son prédécesseur avec un trio toujours tiré en avant par le capteur principal de 200 Mpx (la version HP3 du capteur Isocell de Samsung, contre la version HPX l’an passé), avec toujours le renfort d’une stabilisation optique. En capteurs secondaires, on retrouve le même ultra grand-angle associé à un capteur de 8 Mpx (Sony IMX355) et un capteur 2 Mpx dédié aux portraits. Pas de grand bouleversement par rapport au Redmi Note 12 Pro+, si ce n’est un processeur sensiblement plus puissant. Et cela fait toute la différence sur des scènes difficiles, en basses lumières notamment.

Malgré son capteur principal riche en pixels, il ne faut pas attendre du Redmi Note 13 Pro+ la qualité photo d’un mobile haut de gamme spécialiste du genre. Néanmoins, le dernier-né de Xiaomi s’en sort bien de jour et pas si mal de nuit, aidé par un mode dédié. L’ultra grand-angle n’offre bien entendu pas autant de précision et de netteté mais les couleurs nous ont semblé un peu plus chaleureuses. Difficile d’être totalement affirmatif sur des clichés hivernaux qui manquent un peu de couleurs vives.

En standard, le capteur principal profite du pixel-binning 16 en 1 et livre des clichés 12,5 Mpx au piqué satisfaisant. Il est possible de faire appel au mode 200 Mpx dans le menu photo, ce qui permettra de recadrer sur un détail de l’image, tout en gardant une qualité correcte. De jour, on constate en zoomant sur la même partie d’une photo prise en mode 200 Mpx vs 16,5 Mpx, plus de précision en faveur du mode 200 Mpx. Il reste que ce mode produit des fichiers lourds (35 à 50 Mo) et qu’il vaut mieux y faire appel lorsque la scène est bien éclairée. Pas sûr que l’utilisateur lambda y fasse beaucoup appel.

De nuit, en mode automatique, le capteur principal génère des photos bruitées et celui associé à l’ultra grand-angle fait pire encore. Une seule parade : utiliser le mode nuit, très efficace, qui allonge le temps de pause et livre des clichés d’assez bonne qualité (merci sans doute aussi au processeur et aux algorithmes). Gare toutefois au flou de bougé.

En plus d’un zoom optique 2x, Xiaomi propose depuis l’interface de la caméra un zoom 4X. Avec ce mode, on perd beaucoup en piqué, même si certaines photos restent assez plaisantes à regarder. Pour peu que la scène ne soit pas assez lumineuse ou que l’appareil ne soit pas bien stabilisé, on peut vite cependant obtenir des photos à la frontière du flou.

Enfin pour des photos d’intérieur bénéficiant de suffisamment d’éclairage, le capteur principal fait le job (au moins pour du partage sur les réseaux sociaux). Les portraits sont pour leur part plutôt réussis en termes de détourage, avec un effet bokeh réglable. L’appareil permet de filmer en 4K et dispose d’un capteur de 16 mégapixels à l’avant pour les selfies.

Autonomie correcte et charge ultra rapide

Si dans les benchmarks, le Dimensity 7200 Ultra est au coude à coude voire devance un Snapdragon 7 Gen 1, son efficience énergétique semble a priori moins affûtée. Au test PC Mark, le Redmi Note 13 pro+ a rendu l’âme au bout de 9h53 (avec un réglage à 200 cd/m² et le mode dynamique 120 Hz. En le basculant en 60 Hz, il a tenu 12h07. C’est sensiblement moins qu’avec le Honor 90 équipé du Snapdragon 7 Gen 1 et qui embarque lui aussi une batterie de 5000 mAh lui aussi.

Image 24 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Les résultats du Redmi Note 13 Pro+ restent cependant acceptables. En streaming vidéo Wi-Fi (et en 120 Hz), il a d’ailleurs affiché une endurance correcte d’un peu plus de 15 heures, soit 3 heures de moins tout de même que le Honor 90. Profiter une journée entière de son Redmi est tout à fait possible à condition de limiter les séances de gaming.

Image 25 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

L’ultime atout du Redmi Note 13 pro+, c’est sa compatibilité avec la charge rapide 120Hz. Il nous a fallu seulement 21 petites minutes pour le recharger, contre 19 minutes annoncées par Xiaomi. Mais il est vrai que nous sommes partis d’un smartphone complètement vide à 0% ! Le plus intéressant est de retenir qu’en 10 minutes le smartphone est presque à 40% et en 15 minutes dépasse 60%. De quoi relativiser face à l’autonomie peu stupéfiante du mobile… à condition d’avoir toujours à portée de main l’imposant chargeur 120W fourni par Xiaomi !

Notre verdict

Image 26 : Test Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ : le milieu de gamme qui a tout pour lui
9/10

Xiaomi Redmi Note 13 Pro+

Un excellent rapport qualité-prix

  • Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ 5G Dual-SIM…

    280€

  • 280€

    Voir l’offre
  • 298.27€

    Voir l’offre
  • 308€

    Voir l’offre
  • 308€

    Voir l’offre
  • 320.33€

    Voir l’offre
  • 349.20€

    Voir l’offre
  • 469€

    Voir l’offre
  • 469€

    Voir l’offre
  • 469€

    Voir l’offre
  • 469.90€

    Voir l’offre

Plus d’offres

On aime
  • L'écran Amoled performant
  • La charge ultra rapide
  • La robustesse et l'étanchéité
  • 3 ans de mises à jour de l'OS
  • Le capteur 200 Mpx satisfaisant
  • Le prix raisonnable sans augmentation
  • Le chargeur et la coque fournis

On n’aime pas
  • Toujours Android 13
  • L'autonomie moyenne
  • Peu d'évolution en photo
  • Sensible aux traces de doigts

Verdict :

Le Redmi Note 13 Pro+ de Xiaomi évolue lentement mais sûrement, pour un prix très raisonnable au vu de son équipement. Et qui présente le mérite de ne pas augmenter : un argument auquel le consommateur sera particulièrement sensible par les temps qui courent. Les quelques améliorations apportées sont toutes pertinentes : un écran encore plus beau, un processeur qui gagne en puissance, une résistance accrue et même la promesse de 3 ans de mises à jour de l’OS. Tout n’est pas parfait, on aurait apprécié un peu plus d’autonomie et plus de nouveautés en photo, mais pour le prix, ce Redmi dispose de solides atouts pour convaincre.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !