Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix

Le téléphone à clapet Razr 40 de Motorola est un modèle compact équipé « à l’ancienne » d’un petit écran externe. Avec son prix relativement mesuré, ses bonnes performances et son design dans l’air du temps, il pourrait toutefois bien faire des adeptes.

Sommaire
Image 1 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

En juin dernier Motorola annonçait le lancement de son nouveau smartphone pliant phare, le Razr 40 Ultra. Testé en juillet par la rédaction, ce nouveau Razr nous avait vraiment tapé dans l’œil avec son grand écran externe, enfin capable d’offrir un vaste éventail d’usages. Cette sortie avait un peu occulté un deuxième lancement, celui du Razr 40, l’autre nouveau téléphone à clapet de Motorola, commercialisé un peu plus tard dans l’été.

Pourtant, le discret Razr 40 a quelques sérieux atouts en poche, à commencer par son prix de lancement plutôt raisonnable face à ses compétiteurs. Un argument qui pourrait bien faire pencher la balance en sa faveur tant l’attente en matière d’appareils pliants grandit et tant l’enthousiasme des consommateurs est douché à l’annonce des prix astronomiques, qu’il s’agisse du Razr 40 Ultra ou de son concurrent le Galaxy Z Flip5 de Samsung.

Image 5 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Nous avons testé quelques jours le Razr 40 pour évaluer ses atouts et ses inconvénients. Faut-il craquer pour ce récent smartphone à écran pliant ? Voici ce que nous avons pensé.

À lire aussi : > Le test du Galaxy Z Flip5 de Samsung
> Le test du Razr 40 de Motorola

Quels sont le prix et la disponibilité du Razr 40 ?

Présent en boutique fin juin, le Razr 40 de Motorola a été lancé à un prix bien moins élevé que celui de son grand frère le Razr 40 Ultra, soit environ 300 euros de moins. Concurrence oblige – le lancement du nouveau Galaxy Z Flip5 de Samsung a eu lieu dans le courant de l’été, les tarifs des Razr sont déjà revus à la baisse (avec une substantielle réduction de 100 euros chez quelques grands revendeurs comme Darty-Fnac, Boulanger ou Amazon.

Image 6 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Voici désormais les prix des Razr dans ces enseignes :

  • Razr 40 8 Go/256 Go de Motorola : 799 euros au lieu de 899 euros
  • Razr 40 Ultra 8/256 Go de Motorola : 1099 euros au lieu de 1199 euros.

On trouve même désormais le modèle Ultra sous la barre des 1000 euros, ce qui laisse présager une nouvelle baisse de prix pour le Razr 40, du moins on l’espère, avant la fin des French Days. La période de lancement promotionnelle a pris fin, mais sur le site de Motorola où sont vendus ces deux appareils au prix fort, vous obtenez en cadeau, pour tout achat de l’un ou l’autre, les écouteurs QuietComfort Earbuds II de Bose, d’une valeur de 229,95 euros.

Image 7 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Sachant que le fait de vous abonner à la newsletter de Motorola vous permet d’obtenir 10% de réduction, cela peut être intéressant pour les mélomanes amateurs du Razr 40.

À lire aussi : > Les meilleurs smartphones pliables

Quelles sont les caractéristiques techniques du Razr 40 ?

Décliné en Vert sauge, Raisin et Beige crème, le Motorola Razr 40 n’hérite pas de l’équipement haut de gamme de son aîné le Razr 40 Ultra. Il conserve néanmoins certains de ses atouts comme un grand écran interne pliable et la présence d’un chargeur 33 W avec câble USB Type-C dans la boîte.

  • Écran principal : AMOLED FHD+ (1080 x 2640 points) de 6,9 pouces, 144 Hz, 413 ppp, HDR10+
  • Écran externe : AMOLED FHD+ (194 x 368 points) de 1,5 pouce, 60 Hz, 282 ppp, 1000 nits
  • Caméra grand-angle : f/1.7, capteur de 64 Mpx, OIS, AF laser
  • Caméra ultra grand-angle : f/2.2, capteur de 13 Mpx, 120 degrés, macro
  • Caméra frontale : f/2.45, capteur de 32 Mpx
  • Processeur : Snapdragon 7 Gen 1 de Qualcomm
  • Mémoire : 8 Go/ 256 Go
  • Batterie : 4200 mAh, Charge filaire TurboPower 30 W / Charge sans-fil 5 W
  • Connectivité : Wi-Fi 6E, Bluetooth 5.3, 5G, NFC
  • Dimensions écran plié : 88,24 x 73,95 x 15,8 mm
  • Dimensions écran déplié : 170,82 x 73,95 x 7,35 mm
  • Poids : 188,6 g.
  • Divers : lecteur d’empreintes digitales latéral, reconnaissance faciale, IP52
  • Audio : 2 haut-parleurs (stéréo), 3 microphones, Dolby Atmos
  • OS : Android 13
Image 11 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 avec sa coque de protection – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

En dépit de cet équipement milieu de gamme pour son Razr 40, Motorola n’a pas lésiné sur la mémoire qui s’avère confortable avec 8 Go de RAM et 256 Go (non extensible) pour le stockage. Le constructeur inclut aussi avec son smartphone une coque de protection en plastique d’un vert ici légèrement translucide avec le modèle Vert sauge qui nous a été prêté pour évaluation.

Un design ultra compact très plaisant

Après un modèle Ultra qui nous avait tapé dans l’œil avec son grand écran externe de 3,6 pouces, le Razr 40 fait un peu pâle figure avec son petit afficheur de 1,5 pouce. Mais la déception s’efface vite devant l’extrême compacité et la finesse de cet appareil ainsi que son niveau de finition irréprochable. Jusqu’au choix du revêtement, en cuir végan, qui ne prend pas les traces de doigts et tient bien en main, sans risque de glisse susceptible de provoquer la chute du mobile.

Image 12 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 : ultra compact et un toucher plaisant sous les doigts – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Un peu moins fin, mais tout aussi léger que l’Ultra, ce téléphone à clapet s’avère une jolie réussite sur le plan esthétique et ergonomique.

Image 13 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Avec une épaisseur de 7,35 mm, écran ouvert, et de 15,8 mm, écran fermé, ainsi qu’un poids inférieur à 189 grammes, le Razr 40 se fait discret en poche tout en offrant un très grand écran interne de 6,9 pouces, à la pliure assez peu visible sauf à regarder la dalle de côté.

Image 14 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Avec un écran externe de 1,5 pouce, les usages du téléphone clapet fermé sont, en revanche, très restreints. Pas question d’installer des applis comme sur la version Ultra. Il faudra se contenter de naviguer entre quelques widgets. L’avantage est qu’il n’est pas nécessaire d’ouvrir son téléphone pour lire ses notifications, consulter la teneur des SMS, passer d’une piste à l’autre sur Spotify ou lancer le dictaphone.

Image 15 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

De quoi ménager l’autonomie du smartphone, le petit afficheur consommant moins que le grand écran. L’interface Motorola en surcouche d’Android 13 est toujours aussi discrète et légère elle aussi, avec toutefois quelques particularités en termes de commandes gestuelles et d’adaptation de l’affichage d’applis comme Meet ou YouTube sur le grand écran.

Image 16 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 : appel Google Meet – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Enfin, si l’appareil apparaît comme relativement robuste, le petit écran externe est même en verre Gorilla Glass Victus, très résistant, on regrette que le mobile ne soit pas étanche à l’instar de l’Ultra, mais seulement IP52. Il devrait survivre à une petite pluie fine.

Image 17 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Un grand écran fluide et lumineux

Hormis un rafraîchissement limité à 144 Hz au lieu de 165 Hz (ce qui n’est franchement pas un drame), le Razr 40 bénéficie d’un écran à peu près identique à celui du Razr 40 Ultra. C’est-à-dire une dalle large et lumineuse de 6,9 pouces, extrêmement agréable à l’emploi. Lors de nos tests, notre sonde a enregistré une luminosité d’environ 520 nits en poussant le curseur au maximum. En laissant le mode automatique activé, l’écran a atteint un pic lumineux de 993 nits placé sous un éclairage intense et même de 1200 nits en HDR.

Image 18 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

L’écran Amoled et son contraste infini charment l’œil, tout comme les couleurs vives… qui le sont parfois un peu trop ! Les amateurs de couleurs un peu plus conformes à la réalité auront tout intérêt à se rabattre sur le mode d’affichage naturel plutôt que de rester sur le mode saturé (par défaut). Si la température des couleurs est inférieure à 6800 K en mode saturé (un peu froide), la fidélité de ces dernières affiche un Delta E de 5. En optant pour le mode naturel, la température est plutôt de l’ordre de 6100 à 6200 K (un peu trop chaud), mais le Delta E tombe à 1,52, pas loin de la perfection.

Image 19 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Le petit écran de 1,5 pouce, très lumineux lui aussi, présente l’avantage d’être de technologie Amoled et de définition satisfaisante (FHD+ également). Cela autorise une très bonne lisibilité qui ne dépare pas face au grand écran.

Un processeur qui suffit aux usages courants

Équipé d’un processeur assez récent, mais de milieu de gamme, le Snapdragon 7 Gen 1 de Qualcomm, le Razr 40 offre un fonctionnement sans heurt et ce d’autant plus que cette puce est accompagnée de 8 Go de mémoire vive comme son grand frère. Jouer de façon relativement fluide avec le smartphone de Motorola sera possible, sous réserve de quelques concessions en termes de graphismes. Le format pliant ne se prête pas particulièrement au jeu, mais ne l’interdit pas non plus.

Faire monter le Razr 40 dans les tours pourra faire grimper un peu la température du Snapdragon. Un désagrément assez vite oublié si l’on utilise la coque de protection fournie avec le mobile.

Un double module plutôt convaincant en photo

Avec le Razr 40, à l’instar de tous les smartphones pliants compacts, il faut se contenter d’un double module photo principal composé du duo habituel : un grand-angle et un ultra grand-angle. On le sait, l’équipement est clairement contraint par le format de ce type de mobiles, que ce soit au niveau de la place disponible ou du prix déjà élevé lié à la conception. Il faut donc trouver le bon équilibre, ce qui est le cas sur ce Razr milieu de gamme.

Image 35 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Zoom 6x

Associé à un capteur de 64 Mpx, l’objectif principal qui bénéficie d’une stabilisation optique fournit des clichés plutôt bien détaillés. Pas de zoom optique proposé sur le Razr 40, mais un zoom numérique qui constitue une bonne surprise lorsque les conditions de luminosité sont bonnes. Les couleurs saturent un peu, surtout dans les ciels bleus ou sur les photos très ensoleillées.

Image 36 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Macro

La photo de nuit n’est pas recommandée avec le Razr 40. Il offre toutefois parfois de bonnes surprises en basses lumières avec, en renfort, un mode nocturne, utile sur des scènes statiques.

Image 43 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Ultra grand-angle

L’ultra grand-angle offre des photos correctes, mais bien moins précises. Il vaut mieux éviter d’agrandir un détail, sous peine de pixellisation. Les couleurs sont un peu plus sombres que celles prises au grand-angle.

Image 44 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Grand-angle / basse lumière
Image 45 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
En recadrant la zone la plus éclairée, la netteté est assez bonne

La prise de vue macro compte parmi les atouts du Razr 40, tout comme le mode portrait que ce soit avec l’appareil photo dorsal ou celui en façade, associé à un capteur de 32 mégapixels. L’effet bokeh est plutôt satisfaisant, mais les visages sont un peu lissés par endroit et les couleurs manquent de naturel lorsque la scène est ensoleillée.

Image 46 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mode portrait au grand-angle
Image 47 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mode portrait avec le capteur selfies

Dans l’ensemble, l’utilisateur ne sera pas trop déçu par les performances photo du Razr 40 à condition de ne pas avoir un trop haut niveau d’exigence. D’une manière générale, difficile de conseiller à un grand amateur de prise de vues sur mobile un smartphone pliant, quel que soit le modèle.

Autonomie et charge : une prestation honnête

Equipé d’une batterie de 4200 mAh, soit 400 mAh de plus que l’Ultra et 500 mAh que le Galaxy Z Flip5, le Razr 40 de Motorola fait un peu mieux que ses compétiteurs en matière d’autonomie. Avec cette batterie de bonne capacité pour un modèle pliant aussi compact, on attendait pourtant une endurance plus spectaculaire. À l’usage, on a passé le cap de la journée plus facilement qu’avec le modèle Ultra. En revanche, au test PCMark réglé à 200 cd/m² sur les deux modèles, on obtient des résultats très proches soit un peu plus de 9h30 avec un rafraîchissement adaptatif jusqu’à 144 Hz (activé par défaut) et un peu plus de 11h en préférant un rafraîchissement à 60 Hz, avec une fluidité d’image moindre.

Image 48 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
Mototola Razr 40 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Si la charge rapide reste de 30W (avec un adaptateur 33 W fourni), sans grande évolution donc, elle se montre à la hauteur des attentes des plus pressés. Comptez, en effet, une recharge de 1 à 32% en 15 minutes. Elle atteint 51 % en 30 minutes. En 1 heure, la batterie dépasse les 90% et il lui faut en tout et pour tout 1h10 pour le plein complet.

Notre verdict

Image 49 : Test Motorola Razr 40, un smartphone pliant convaincant et pas seulement par son prix
8/10

Motorola Razr 40

Le smartphone pliant pour tous

  • Motorola RAZR 40 Sage 8/256gb,…
    650.66€
  • 650.66€
    Voir l’offre
  • 579€
    Voir l’offre
  • 599.55€
    Voir l’offre
  • 627€
    Voir l’offre
  • 627.70€
    Voir l’offre
  • 679€
    Voir l’offre
  • 679€
    Voir l’offre
  • 783€
    Voir l’offre
  • 899€
    Voir l’offre
  • 899€
    Voir l’offre
  • 899.99€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Le design pliant et compact réussi
  • Le grand et lumineux écran pliant
  • Le prix attrayant et en baisse
  • La charge assez rapide
  • La mémoire généreuse
  • La qualité photo de jour du grand-angle
  • Les accessoires fournis
On n’aime pas
  • L'écran externe très petit
  • L'autonomie perfectible
  • La photo de nuit à éviter
  • Le processeur de moyenne puissance
Verdict :

Le Motorola Razr 40 n’est pas le smartphone pliant le plus impressionnant du marché, mais il présente l’avantage de proposer le format à clapet qui plaît tant à un prix relativement raisonnable. Moins puissant que ses concurrents et équipé d’un petit écran externe à contre-courant de la tendance actuelle, ce modèle ne démérite pas pour autant. Au-delà d’un design particulièrement réussi, extrêmement compact et agréable en main, il a le bon goût d’offrir un grand écran pliable de 6,9 pouces lumineux et performant. Parmi ses atouts, on relève aussi des performances photo très honnêtes et une charge relativement rapide. Difficile de faire la fine bouche.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !