Accueil » Actualité » Toyota : des batteries solides arrivent d’ici 2025 pour ses véhicules électriques

Toyota : des batteries solides arrivent d’ici 2025 pour ses véhicules électriques

Toyota a choisi de se concentrer sur les véhicules hybrides et à pile à combustible à hydrogène comme pierres angulaires de sa stratégie verte, mais cela ne signifie pas que le constructeur automobile renonce complètement à un véhicule électrique.

Toyota a mis au point un prototype fonctionnel de ses batteries solides, promises depuis longtemps et qui fonctionnent dans des véhicules concept. En outre, l’entreprise reste en bonne voie pour en produire une quantité limitée d’ici 2025. C’est en tout cas ce qui ressort d’une interview réalisée par Automotive News avec Keiji Kaita, vice-président exécutif de Toyota Motor Corp, et directeur général de sa division batteries.

Image 1 : Toyota : des batteries solides arrivent d'ici 2025 pour ses véhicules électriques
Crédit : Toyota

Selon Kaita, les batteries peuvent se recharger complètement en 15 minutes. Toyota travaille sur un électrolyte à base de soufre, qui favoriserait un transfert plus efficace des ions lithium entre les électrodes. Elles seraient également moins chères à produire et ont une densité énergétique près de huit fois supérieure à celle des meilleures cellules Li-ion actuelles.

Toyota prévoyait d’introduire un concept de batteries à semi-conducteurs aux Jeux olympiques d’été de Tokyo. Bien que les jeux aient été reportés par la pandémie de coronavirus, le développement des batteries s’est poursuivi et celles-ci subissent actuellement toute une série de tests. Cependant, on ne sait pas quand elles seront officiellement présentées, car les Jeux olympiques ont été repoussés à 2021.

Toyota, Kia et Hyundai : une faille de sécurité permet de voler des millions de voitures

La production de ses batteries en grande quantité ne semble pas facile

L’un des défis majeurs pour Toyota consiste à mettre au point un électrolyte qui puisse être compacté de manière dense tout en restant souple, le tout sans affecter négativement les performances de la batterie au fil du temps. Un autre défi de la marque est de fabriquer les cellules dans un environnement ultra-sec en grandes quantités.

Toyota lance Kinto, son service de leasing et d’autopartage

Pour cela, le constructeur automobile produit actuellement les cellules dans des cabines compactes. Les ouvriers entrent pour travailler sur les cellules à l’aide de gants en caoutchouc scellés. Cela ne se prête pour l’instant pas à la fabrication à grande échelle. Peut-être que ces batteries se retrouveront également dans les taxis volants de Toyota.

Source : autonews