Accueil » Actualité » Vélo électrique : deux cyclistes tués par la foudre en pédalant dans les Alpes

Vélo électrique : deux cyclistes tués par la foudre en pédalant dans les Alpes

L’entrepreneur Alberto Balocco et son ami, Davide Vigo, ont été retrouvés morts ce week-end dans les Alpes, foudroyés alors qu’ils pédalaient avec leurs vélos électriques sur les pentes du Colle dell’Assietta.

Le lieu du drame
Le lieu du drame © La Repubblica

Nos confrères du Dauphiné Libéré révèlent aujourd’hui ce triste fait divers : deux cyclistes, Alberto Balocco et Davide Vigo, sont morts foudroyés ce vendredi 26 août sur les pentes du Colle dell’Assietta, situé entre le val de Suse et Pragelato. Tous deux utilisaient un VAE, un vélo à assistance électrique.

L’utilisation d’un vélo électrique déconseillée par temps orageux

L’entrepreneur Alberto Balocco et son ami de longue date Davide Vigo ont donc été frappés par la foudre vendredi dernier sur la colline d’Assietta, dans la province de Turin. Ils avaient l’intention de retourner à Sauze d’Oulx sur leurs vélos électriques de location, par une voie connue sous le nom de Strada dei Cannoni.

Ils s’étaient arrêtés pour manger au refuge Casa Assietta, à 2 500 mètres d’altitude et devaient revenir pour reprendre la voiture qu’ils avaient garée au départ du télésiège pour Sportinia. Pris dans une violente tempête, ils ont préféré rouler sur le large chemin de terre dégagé qu’ils avaient parcouru lors de leur première étape.

À lire : Vello Bike+ : un vélo électrique pliable qui bat des records de légèreté

Selon les dernières investigations, ils n’avaient parcouru que 4 kilomètres et étaient immobiles, les pieds à terre, lorsqu’ils ont été frappés par la foudre qui les a tués sur le coup. Une voiture les aura finalement trouvés plusieurs heures plus tard, inanimés, sous une pluie battante et à proximité de leurs vélos à assistance électrique.

Comme l’indique nos confrères de La Repubblica, l’utilisation d’un vélo à assistance électrique (ou d’un vélo tout court, d’ailleurs) peut se révéler dangereuse par temps d’orage : la batterie augmenterait le risque de foudroiement. Malheureusement, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, les pneus en caoutchouc ne protègent pas non plus de la foudre.