Accueil » Actualité » Windows 11 : Microsoft reverrait à la baisse la configuration minimale

Windows 11 : Microsoft reverrait à la baisse la configuration minimale

La configuration minimale pour faire tourner Windows 11 sur son ordinateur pourrait être revue à la baisse. Avant de promettre quoi que ce soit, Microsoft compte effectuer les tests nécessaires pour s’assurer que cela est possible.

Alors que Microsoft a officiellement présenté Windows 11 il y a moins d’une semaine, de nombreux utilisateurs se posent encore des questions. En effet, la configuration minimale requise pour faire tourner Windows 11 est particulièrement exigeante. Elle l’est tellement que la plupart des ordinateurs vieux de seulement 3 ou 4 ans risquent d’être laissés de côté. Les utilisateurs devront donc améliorer leur configuration ou rester sur Windows 10 jusqu’à sa mort programmée en 2025.

Windows 11
Windows 11 – Crédit : Microsoft

Microsoft a révélé sur son blog la configuration minimale pour faire tourner Windows 11 ainsi que les raisons pour lesquelles elle a été choisie. La firme de Redmond précise notamment que les ordinateurs tournant sous un processeur Intel de 8e génération, un AMD Zen 2 ou un Qualcomm 7 et 8 Series « correspondront à nos principes de sécurité et de fiabilité et à la configuration système minimale requise pour Windows 11 ».

Les processeurs Intel de 7e génération et AMD Zen 1 pourraient être compatibles avec Windows 11

Vous pouvez d’ailleurs vérifier la compatibilité de votre ordinateur avec un outil très simple, PC Health Check. Si, comme de nombreux autres utilisateurs, le logiciel vous indique que votre ordinateur ne peut pas faire tourner Windows 11, tout espoir n’est pas encore perdu.

En effet, Microsoft pourrait bien revoir à la baisse la configuration minimale pour son prochain système d’exploitation. Il a effectivement annoncé que : « nous effectuerons des tests pour identifier les appareils fonctionnant sous Intel 7e génération et AMD Zen 1 qui pourraient correspondre à nos principes ». Ce n’est pas une baisse exceptionnelle des requis, mais cela est déjà mieux que rien. Un nombre plus important d’ordinateurs seraient compatibles avec Windows 11. D’ailleurs, nous avons déjà fait le tour des nouvelles fonctionnalités de Windows 11 après l’avoir installé.

Enfin, Microsoft n’a pas précisé si TPM 2.0 sera toujours nécessaire pour installer Windows 11. Il s’agit d’un module cryptographique qui protège l’ordinateur. Microsoft veut donc imposer la présence de ce module pour renforcer la sécurité de son nouveau système d’exploitation. Votre ordinateur est probablement déjà équipé de ce module, mais il est parfois désactivé. Il faudra donc l’activer en passant par le BIOS/UEFI pour pouvoir faire tourner Windows 11.

Source : Ubergizmo