Accueil » Actualité » Xpeng, concurrent chinois de Tesla, s’attaque au marché européen par la Norvège

Xpeng, concurrent chinois de Tesla, s’attaque au marché européen par la Norvège

Tesla, Nissan et les constructeurs européens vont voir arriver la concurrence chinoise bien plus tôt que ce qu’ils avaient imaginé. Xpeng va commercialiser son SUV compact G3 et sa berline P7 en Europe, plus précisément en Norvège, d’ici la fin de l’année.

Image 1 : Xpeng, concurrent chinois de Tesla, s’attaque au marché européen par la Norvège
Crédits : Xpeng

La concurrence sur le marché de la voiture électrique est sur le point de se renforcer avec l’arrivée des véhicules du constructeur chinois Xpeng sur le marché norvégien d’ici la fin de l’année. La Norvège est le pays avec la plus forte proportion de véhicules électriques, une excellente porte d’entrée pour le marché européen.

Xpeng, le Tesla chinois, arrive en Europe plus rapidement de prévu

Le constructeur Xpeng, bien qu’encore peu connu en Europe, se voit comme le Tesla chinois. Après avoir mis sur le marché la G3, un SUV compact électrique, en 2018, il a officiellement lancé aujourd’hui la commercialisation de sa berline P7, concurrente directe de la Tesla Model 3 mais qui dispose d’une conduite autonome de niveau 3 et d’une bien meilleure autonomie. Les ambitions sont grandes pour Xpeng qui ne compte pas se contenter de son marché domestique, surtout que Tesla est parvenu à rendre opérationnelle sa Gigafactory de Shanghai extrêmement rapidement. Ses robots sont occupés à produire des Model 3 tandis que la seconde partie de l’usine est en travaux pour installer les lignes de montage de la Model Y.

Dans une interview accordée à la chaîne YouTube Fully Charged, le vice-président de Xpeng, Brian Gu, indiquait vouloir se concentrer sur le marché chinois tout en gardant un œil sur les marchés internationaux, et plus particulièrement « les marchés européens matures ». Or d’après un autre YouTubeur bien informé, Bjørn Nyland, le constructeur a décidé de jeter son dévolu sur la Norvège, pays qui connait la plus forte adoption de véhicules électriques en Europe. Les premiers véhicules seront livrés à la fin de l’année pour les commandes passées avant le 15 juin.

Les premières Xpeng G3 livrées en fin d’année

Dans un premier temps, c’est la Xpeng G3 qui sera offerte à la vente. Il s’agit d’un SUV compact aux dimensions légèrement supérieures à la Nissan Leaf ou à la Kia e-Niro. Elle est offerte en Chine en 2 versions : standard offrant 400 km d’autonomie et grande autonomie offrant 520 km (NDEC). Contrairement à la Chine où le gouvernement a imposé un unique standard pour les formats de prise, l’Europe a 3 normes différentes. Xpeng a choisi CHAdeMO pour l’Europe, un choix qui limitera la recharge à 50 kW dans la plupart des chargeurs. Il faudra donc 43 minutes pour recharger de 30 à 80 % la batterie de 70 kWh de cette G3.

En Chine, la G3 400 km est vendue de 18 700 euros pour la version la plus basique et 21 300 ou 23 500 euros avec l’Autopilot, en fonction du niveau d’équipement. La G3 520 km se négocie respectivement 20 800, 23 400 ou 25 600 euros. Les prix norvégiens ne sont pas encore connus, mais pour référence, en France, la Nissan Leaf la moins chère se vend 27 900 euros. Sa version Visia, la plus basique est équipée d’une batterie de 40 kWh offrant une autonomie de 285 km (WLTP). Si Tesla n’a que peu à craindre de cette G3, la P7 en revanche pourrait se poser comme une alternative sérieuse à la Model 3. Les prix de vente de la P7 en Chine varient de 29 900 à 45 500 euros, aides de l’État chinois déduites. La Model 3 s’y vend 39 500 euros dans la version standard et 44 800 euros dans la version grande autonomie.

Source : Bjørn Nyland