Smartphone waterproof : quel est le meilleur ?

Une soirée entre amis. Un verre de vin bousculé par un convive maladroit et c’est le drame. Votre smartphone posé juste à côté prend sa première douche et rend l'âme. Pour cette raison, mais aussi pour pouvoir capter des instants uniques au fond d’une piscine ou sous une cascade, on a tout intérêt à privilégier un smartphone résistant à l’eau et autres liquides.

Longtemps une telle caractéristique a été réservée aux téléphones durcis, appareils qui tenaient plus de l’équipement militaire que de l’accessoire de mode. Heureusement, les constructeurs ont eu la sagesse porter cette protection sur des appareils plus grand public.

Une grande partie d’entre eux sont sous Android. N’en déplaise aux fans d’Apple, aucun iPhone actuel n’est résistant à l’eau. Seule alternative pour eux : acquérir une coque protectrice certifiée water-resistant.

Waterproof, water-resistant, IPxx, comment s'y retrouver ?

Il peut arriver que certains constructeurs jouent sur les mots. D’un point de vue marketing, il est intéressant de dire qu’un smartphone est water-resistant. Côté utilisateur, on aurait tendance à penser qu’on peut donc l’immerger. Que nenni. Water-resistant est un terme abusif qui n’a trait à aucune certification officielle. Un appareil ainsi qualifié pourra survivre à une éclaboussure, mais jamais être plongé dans un mètre d’eau durant 30 minutes.

Au contraire, un appareil waterproof peut être utilisé totalement immergé. Ce type de smartphone est d’ailleurs associé à une certification nommée indice de protection, un standard international. Elle s’exprime en un code défini ainsi : IPxx. xx est composé de deux chiffres qui définissent respectivement le degré de résistance de l’appareil aux matières solides et liquides.

Voici la plupart des codes que l’on peut rencontrer sur des smartphones :

  • IP6x : complètement imperméable à la poussière.
  • IP5x : la poussière peut pénétrer dans l’appareil, mais pas empêcher son bon fonctionnement.
  • IPx7 : immersion temporaire à 1 m de profondeur.
  • IPx8 : immersion prolongée dans du liquide (au-delà de 1 m et pendant 30 minutes).
  • IPx9 : résistant à la projection d’eau sous haute pression, en plus de la caractéristique de l’IPx8.

Le meilleur smartphone Android actuellement sur le marché peut aussi prendre un bain. Certifié IP68, il est résistant à l’eau et à la poussière. Le S7 Edge peut être plongé dans un mètre d’eau durant 30 minutes. En outre, c’est aussi le premier au monde à bénéficier de la technologie Dual Pixel qui lui confère une reconnaissance instantanée des sujets dans le cadre et une mise au point plus rapide qu’un iPhone 6s. À cela il faut ajouter de très bonnes performances globales et une longue autonomie. Et cerise sur le gâteau, il profite d’un design léché, de quoi faire plouf avec classe.

>>> Lire : [Test] Galaxy S7 edge : il écrase tout sur son passage

Bien qu’il soit sorti l’an dernier, le Galaxy S6 demeure encore une valeur sûre. Arrivée à l’automne 2015, sa variante Active le rend même plus séduisant pour les plus baroudeurs. Elle permet de profiter de tous les aspects d’un S6 dans une coque durcie prête à affronter chocs et eau. Il peut ainsi survivre à une immersion de 30 minutes à 1,5 m de profondeur, mais aussi à des chutes dans l’escalier ou des projections contre un bord de table. En outre, il demeure tout à fait utilisable sous l’eau, non pas en navigation (écran tactile oblige), mais en photo via le bouton physique programmable Active Key. À noter que le S6 Active n’est pas distribué en France, mais il est possible d’en acquérir un aux États-Unis. En outre, il semblerait que Samsung soit en train de préparer son successeur, le S7 Active.

>>> Lire : Samsung Galaxy Active : un S7 durci pour les baroudeurs ?


Si vous voulez un téléphone qui résiste à l’eau sans avoir à dépenser une fortune, le Go Play d’Alcatel est un modèle à considérer. Attention, il est IP67 et non IP68. Une différence qui implique qu’il ne craint pas l’eau tant que son immersion ne dépasse pas 1 mètre de profondeur et n’est pas prolongée. En outre, pour moins de 140 €, il est aussi capable de prendre des photos sous l’eau via ses boutons de volume. Avec une autonomie au-dessus de la moyenne (plus d’une journée en utilisation classique), ses propriétés acquises via l’IP67 et son design renforcé, mais pas trop, le Go Play peut être une très bonne affaire pour les petits budgets.

Nous avions torturé le CAT B15 en 2013, un smartphone censé résister aux affres des travaux manuels. Le S40 est son descendant. Conçu par Caterpillar, surtout connu pour ses chaussures et ses engins de chantier, il offre une protection complète contre l’eau, la poussière et les chocs. S’il brille par sa robustesse, sa configuration est loin des standards actuels. Pour presque 400 €, il faut se contenter d’un processeur d’entrée de gamme, de 1 Go de mémoire vive et d’un écran à la définition désastreuse. On l’aura compris, le S40 n’est pas un accessoire de mode ou un monstre de puissance. Son objectif : être un téléphone robuste sous Android. Le reste, c’est du bonus.

>>> Lire : On a martyrisé le Smartphone Caterpillar… a-t-il survécu ?

Contrairement aux Galaxy S6 ou S7, le Z5 Compact est IP65 et n’est donc pas totalement protégé contre l’eau. Il ne supporte pas d’être immergé. Seules les projections de liquide ne peuvent le surprendre, si ses caches sont bien fermés. Sony précise qu’il faut veiller « à ne pas immerger totalement l'appareil ni l'exposer à de l'eau de mer, de l'eau salée, de l'eau chlorée ou des liquides tels que des boissons. »

Le Z5 Compact profite de la puissance de son aîné, le Xperia Z5, dans un format plus réduit. Sa définition moindre lui confère un gain de performances comparé au Z5. Sa finition est de haute volée et il présente dans l’ensemble toutes les caractéristiques d’un grand téléphone. Reste son prix, un peu élevé.

Imposant, le DuraForce XD est aussi très renforcé. Indisponible en France, ce modèle est l’un des plus connus dans la catégorie des smartphones durcis. Il respecte la MIL-SPEC, norme du département américain de la Défense. Immunisé contre la poussière et les chocs, il est aussi complètement étanche jusqu’à deux mètres de profondeur. Il dispose de deux haut-parleurs en façade suffisamment puissants pour diffuser au-dessus du bruit ambiant. En outre, pour coller à ses clients qui travaillent sur les chantiers, il est utilisable avec des gants.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Golioo
    heu ... le Z5 compact est IP68 ... et prendre seulement le Cat S40 est une erreur, le S50 étant sorti après, et le S60 sort bientot.
    0