http://media.bestofmicro.com/J/Q/564470/original/Antivirus_gratuit.jpg

Antivirus gratuit : quel est le meilleur en 2016 ?

Aucun utilisateur PC n’ignore la nécessité de disposer d’un antivirus sur son ordinateur. Pourtant bien des menaces sont aujourd’hui directement véhiculées par les pages Web et concernent tous les internautes, quels que soient les appareils qu’ils utilisent, y compris les smartphones, tablettes et consoles de jeu. Et même les Macs ne sont pas épargnés par ces nouveaux risques que constituent les « Ransomwares », qui prennent vos fichiers voire vos ordinateurs en otage, et par les menaces de vol d’identifiants, voire d’identité, portées par un Phishing toujours plus pervers et ravageur.

Windows 10 change la donne

Les temps sont malgré tout très durs pour les éditeurs d’antivirus gratuits. La faute en incombe à Windows 10 et son univers bien plus sécurisé : Windows Store, Windows Update, Edge, Windows Defender, et SmartScreen forment un quintet harmonieux qui place l’utilisateur dans un cocon sécurisé et sécurisant.
Non pas que ces défenses soient impénétrables. Aucune sécurité informatique n’est fiable à 100% et rien ne peut protéger vraiment l’utilisateur contre sa propre inattention, naïveté voire bêtise. Mais Windows 10 restreint le champ des possibles pour les éditeurs de solutions gratuites s’ils veulent préserver de l’espace pour leurs solutions payantes.

Les solutions gratuites vont devoir plus innover

Résultat des tests, en 2016, les antivirus gratuits disponibles sur le marché ne se montrent pas plus efficaces et n’apportent aucun gain de sécurité significatif, comparés aux défenses standards de Windows 10. Finalement, seuls les éditeurs qui n’ont pas directement besoin de pousser leurs solutions payantes, comme 360 Total Security de Qihoo (qui tire l’essentiel de ses revenus de son moteur de recherche en Chine plus populaire que Google) ou Sophos Home de Sophos (dont les revenus proviennent du marché professionnel de la sécurité), semblent aujourd’hui avoir les coudées franches pour innover à loisir sur leurs protections gratuites.

Pas assez confiance dans les antivirus gratuits ? Lisez notre guide d'achat des logiciels de sécurité

L’innovation est sans aucun doute ce qui, dans le temps, permettra à ces solutions gratuites de continuer à survivre dans l’univers Windows 10. Alors qu’AVG et Avira ont peu fait évoluer leur antivirus gratuit en 2016, Avast montre une nouvelle fois la voie avec sa mise à jour « Nitro » qui promet une protection plus légère et plus efficace contre les codes malveillants inconnus. Dès lors, il n’est pas surprenant de voir le marché antiviral se recomposer avec l’annonce récente du rachat d’AVG par AVAST pour 1,3 milliard de dollars et la montée en puissance des solutions Chinoises comme 360 Total Security.

Un comparatif en évolution permanente

C’est dans ce contexte que nous vous proposons cette année un comparatif des solutions gratuites profondément revisité.

  • Première nouveauté, tous nos tests sont désormais réalisés sous Windows 10. Le système, qui équipe en moins d’un an plus de 350 millions de PC dans le monde, s’est rapidement imposé dans l’hexagone au point de déjà dépasser les parts de Windows 7. Ceux qui n’ont toujours pas migré doivent prendre conscience que, le temps passant, rester sur Windows 7 fera peser de plus en plus de risques de sécurité sur leur vie numérique.
  • Deuxième nouveauté, ce comparatif sera désormais mis à jour très régulièrement tout au long de l’année afin de prendre en compte l’arrivée de nouvelles solutions mais aussi de tenir compte des mises à jour beaucoup plus régulières des antivirus, les éditeurs les faisant désormais évoluer très régulièrement plutôt que de se contenter d’une mise à jour majeure annuelle. Ainsi, Avast a sorti sa mise à jour majeure « Nitro » quelques mois après le lancement de son édition 2016 et 360 Total Security introduit de nouveaux modules quasiment tous les mois.
  • Troisième nouveauté, nos notations finales en matière d’efficacité défensive, d’impact sur le système et de convivialité à l’usage, intègrent désormais une moyenne des résultats obtenus par les protections dans les tests des laboratoires internationaux que sont AV-TEST, AV-Comparatives et SE Labs. La moyenne de leurs notes influe pour un quart de la note attribuée dans chacune des catégories. Une intégration qui permet de mieux tenir compte de la variété des menaces à l’international mais aussi de la variété des tests réalisables, chaque test n’étant après tout qu’une pièce d’un vaste puzzle.

Bilan Comparatif 2016

À la lumière des résultats obtenus force est de constater qu’aucune solution ne se démarque véritablement, aucun leader n’émerge indiscutablement. Surtout aucune solution fait significativement mieux que les défenses embarquées dans Windows 10.

Efficacité défensive

En matière de défenses, on notera que les boucliers comportementaux et proactifs (pour lutter contre les codes inconnus) sont en progression sans pour autant offrir le niveau de pertinence des suites payantes de Kaspersky, BitDefender, Norton ou Eset.
Autre constatation, toutes ces solutions gratuites restent relativement peu efficaces face aux sites d’arnaque ou de phishing. Face à ces menaces, il faudra donc opter pour une solution payante ou redoubler de vigilance.
Enfin, aucune protection ne fait véritablement mieux que Windows 10. Certes, les antimalwares d’Avira, Avast, 360 Total Security et AVG font tous mieux en matière de détection que Windows Defender. Mais la protection SmartScreen de Windows 10 compense efficacement les limites de Windows Defender, même si elle tend à générer des faux positifs (elle peut bloquer des codes très douteux et très peu répandus mais pourtant inoffensifs).

Impact sur le système

En matière d’impact sur les performances, certains affirment désormais être plus rapides et plus légers que Windows 10. Ce n’est pourtant pas vrai si l’on prend en compte l’ensemble des prestations et des tests de performance. Les défenses de Windows 10 l’emportent par la régularité de leurs prestations et leur parfaite intégration au noyau Windows.  
Mais, il est vrai que des protections comme Avast Nitro, Avira ou Sophos se montrent sur certains tests légèrement plus rapides que Windows 10 avec ses défenses standards. Toutefois, les gains, s’ils sont mesurables, ne sont pas sensibles pour l’utilisateur.
Une chose est sûre, c’est surtout l’occupation mémoire qui fait la différence au final. Si vous utilisez une tablette ou un PC avec moins de 2 Go de RAM, il sera plus judicieux de conserver les défenses en standard de Windows 10 même si Avast et Sophos sont incontestablement très légères.

Convivialité et richesse

Bien des gratuits sont devenus des vitrines pour des services payants annexes et les interfaces d’Avast, AVG ou même Avira sont envahies de sollicitations qui dégradent l’expérience utilisateur.
La convivialité est pourtant un des points susceptibles d’encourager les utilisateurs à opter pour un antivirus autre que Windows Defender. Panda en est un excellent exemple, même si AVG et 360 Total Security ne déméritent pas en la matière.
La capacité à pouvoir contrôler toutes les protections du foyer (non seulement les PC, mais aussi les Macs, les tablettes et les smartphones) depuis un tableau de bord unique constitue aussi un autre point de démarcation. Sophos Home, Avira et AVG montrent ici le bon exemple avec des consoles centrales très pratiques.
Enfin la richesse fonctionnelle, et notamment la capacité à offrir des outils complémentaires pour optimiser ou nettoyer le PC est un autre levier sur lequel les éditeurs peuvent agir pour imposer leur solution gratuite. 360 Total Security en est la parfaite illustration.

Lequel choisir ?

Au final, trois leaders émergent :

  • 360 Total Security termine en tête du classement (désormais provisoire) grâce à la multitude d’outils proposés et des défenses antimalwares solides.
  • Avast doit se contenter de la seconde place malgré les progrès réalisés avec l’introduction de sa mise à jour Nitro et de sa technologie CyberCapture. L’éditeur a choisi de ne proposer de véritable bouclier Web/antiphishing que sur ses éditions payantes ce qui handicape la version gratuite sur nos tests.
  • AVG retrouve la troisième place grâce à l’excellente réactivité de ses signatures et sa bonne protection anti-phishing. L’introduction d’une console de gestion centralisée des protections, dénommée Zen, constitue également un atout pour s’assurer que tout le foyer est bien protégé.

Les autres solutions talonnent ce trio et peuvent avoir votre préférence personnelle en fonction de vos usages d’Internet, de vos besoins de contrôler le foyer.

Sophos Home et Avira finissent juste derrière AVG. Sophos Home est un petit nouveau qui nous séduit déjà par ses prestations équilibrées. Avira, en revanche, n’a pas fait suffisamment évoluer ses protections – notamment Web – pour s’imposer dans le trio de tête cette année. Mais son scan demeure indubitablement excellent et la solution peut être perçue comme un excellent compagnon des boucliers en standard de Windows.

Panda ferme provisoirement la marche parce que ses prestations globales n’égalent pas les défenses en standard de Windows 10. Néanmoins, la protection a ses qualités propres à commencer par une ergonomie irréprochable.

Dans les prochaines semaines, nous introduirons d’autres solutions de sécurité dans ce comparatif et ne manquerons pas de prendre en compte les évolutions attendues des produits déjà testés. Alors, restez bien connectés…

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
1 commentaire