10 réglages pour réussir vos photos

Soignez votre mesure de lumière

Une bonne exposition est la première condition indispensable à la réalisation d’une image de qualité. Ni trop importante ni trop faible, la quantité de lumière qui traverse l’objectif doit vous permettre de réaliser une image qui ne soit ni trop claire (surexposée) ni trop sombre (sous-exposée).

Il existe en général trois types de mesures de l’exposition. Tout d’abord, le mode matriciel ou évaluatif, met à profit le processeur de l’appareil pour s’adapter au mieux à la situation. Le mode pondéré central mesure la lumière sur l’ensemble de l’image en conférant une importance plus grande à la lumière qui parvient dans la zone centrale de votre image. Enfin, les modes sélectif ou spot, selon le degré de perfectionnement de votre appareil, mesurent la lumière sur une zone réduite de votre image.

Le mode matriciel, ou évaluatif, est le plus simple d’utilisation et permet en général une exposition correcte. Néanmoins, en mettant à profit le processeur de l’appareil, il vous ôte une part importante de contrôle sur le résultat final. Si vous savez ce que vous voulez obtenir avec précision évitez ce mode destiné aux néophytes.

Le mode pondéré central est intéressant, cependant lorsque la scène comporte des zones très lumineuses (ex : ciel), la cellule risque de compenser l’intensité de ces zones et vous obtiendrez une image sous-exposée.

Le mode sélectif, ou spot, est le plus fiable mais il nécessite un peu d’expérience. La mesure se fait alors sur une zone de l’image très précise et c’est à vous d’évaluer les écarts de contraste du reste de la scène avec cette zone de référence afin d’obtenir une bonne exposition. Malgré la difficulté évidente de ce système, c’est le seul à conférer une maîtrise totale sur l’exposition.