Accueil » Actualité » Pour aller sur la Lune, les astronautes vont s’entraîner sous l’eau

Pour aller sur la Lune, les astronautes vont s’entraîner sous l’eau

Dans le cadre de la mission Artemis, la NASA prépare son bassin. L’objectif étant de simuler les conditions d’éclairage très faibles sur le pôle sud de la Lune pour l’entraînement des astronautes.

Image 1 : Pour aller sur la Lune, les astronautes vont s'entraîner sous l'eau
Les astronautes vont s’entraîner sous l’eau avant d’aller sur la Lune – Crédit : NASA

Des astronautes remarcheront sur la Lune en 2025 dans le cadre de la mission Artemis III. Avant de pouvoir arpenter notre satellite, et suivre les traces de Neil Armstrong, ils doivent évidemment suivre un entraînement complexe. Il s’agira notamment d’apprendre à s’adapter à des conditions d’éclairage particulièrement faibles. « Au pôle sud de la Lune, le Soleil ne restera pas à plus de quelques degrés au-dessus de l’horizon, ce qui entraînera des ombres extrêmement longues et sombres », précise la NASA.

Ce faisant, des plongeurs du Neutral Buoyancy Laboratory ont commencé à préparer une formation qui se déroulera à 12 mètres de profondeur. Les tests consistent à éteindre toutes les lumières de l’installation mais aussi à mettre en place des rideaux noirs sur les parois de la piscine. Un moyen de minimiser les reflets. Une « puissante lampe cinématique sous-marine » est également mobilisée pour se rapprocher au maximum de l’éclairage en vigueur sur le pôle sud de la Lune. Vous pouvez observer ces curieux préparatifs sur la photo ci-dessus.

À lire > Programme Artemis de la NASA : Northrop Grumman dévoile les plans d’un nouveau buggy lunaire

Avant la Lune, les astronautes vont suivre un entraînement sous l’eau

Une fois que les tests seront achevés, les astronautes pourront démarrer la formation aquatique. Outre la familiarisation avec les conditions d’éclairage, ils apprendront des tâches diverses telle que la collecte d’échantillons de régolithe lunaire à l’aide de différents outils. À noter que l’agence spatiale utilise depuis longtemps un bassin pour préparer les astronautes à évoluer dans un environnement où la gravité est sensiblement réduite.

La NASA s’intéresse particulièrement au pôle sud lunaire car il contient de la glace d’eau qui pourrait avoir des milliards d’années. Il s’agit d’une ressource qui devrait jouer un rôle important dans les futures missions habitées d’exploration de l’espace lointain. Parmi les autres préparatifs, la NASA a d’ores et déjà testé les combinaisons qui permettront de remarcher sur la Lune.