Accueil » Actualité » Artemis : la NASA repart à la conquête de la Lune

Artemis : la NASA repart à la conquête de la Lune

La NASA a dévoilé les détails de son ambitieux projet de retour sur la Lune. Au total, 37 missions sont déjà prévues jusqu’en 2028.

Image 1 : Artemis : la NASA repart à la conquête de la Lune

Le 13 mai dernier, la NASA a annoncé le nom de son programme de retour sur la Lune : Artemis (nom de la déesse grecque de la chasse). L’agence spatiale a également révélé les détails du calendrier chargé de ce programme soutenu par le gouvernement Trump.

Au total, 37 missions sont prévues entre 2020 et 2028. La première sera non habitée et aura lieu l’année prochaine. Le premier retour des hommes sur le sol lunaire aura lieu en 2024 et une femme fera partie du voyage. Si tout se passe comme prévu, c’est donc la mission Artemis 3 qui emmènera des hommes (et une femme) sur la Lune, 47 ans après Apollo 11. Entre temps, huits lancements de fusées seront effectués et une mini-station sera placée en orbite lunaire. Baptisée « Gateaway », celle-ci servira de lieu d’escale aux astronautes. Elle pourra même être utilisée par des milliardaires privés, a précisé le directeur de la NASA Jim Bridenstine. L’agence spatiale américaine prévoit également de construire une base lunaire en 2028. Elle aura pour but d’extraire de l’eau, de l’hydrogène et de l’oxygène.

Ces missions se feront grâce à la plus grande fusée de l’histoire de la conquête spatiale, le Space Launch System (SLS). Sa construction n’est cependant pas terminée et a même pris du retard. La NASA doit également encore choisir la société qui fournira le module d’atterrissage. La société Blue Origin, quant à elle, est déjà prête. Le PDG d’Amazon Jeff Bezos a présenté il y a quelques semaines son prototype d’alunisseur et assuré que l’objectif 2024 pourrait être atteint. Ce programme ambitieux et très coûteux reste tout de même très incertain. Sa concrétisation pourrait être remise en cause si Donald Trump n’était pas réélu en 2020.


>>> Vous pouvez envoyer votre nom sur Mars grâce à la NASA