[Test] Faut-il craquer pour la liseuse étanche de Kobo, l’Aura H2O Edition 2

Kobo propose une nouvelle version de sa liseuse étanche. Principaux changements à l’ordre du jour : une étanchéité à l’eau renforcée, une capacité mémoire qui passe de 4 à 8 Go pour compenser la suppression de l’emplacement d’une carte SD et enfin l’intégration de la « lumière naturelle » qui permet de filtrer la lumière bleue. Reste à savoir si ces nouveautés justifient un prix relativement élevé ?

A lire : Comparatif de liseuses : Kindle, Kobo, tea, Bookeen, Nolim, quelle est la meilleure ?

1/ Oui pour son écran

Lors du test la précédente version de la Kobo Aura H2O nous avions déjà loué la qualité de l’écran et cette nouvelle édition s’inscrit dans la même lignée. La résolution reste de 265 ppp ce qui s’avère tout à fait suffisant pour une lecture confortable. Les puristes à la recherche d’encore plus de finesse dans l’affichage des caractères pourront opter pour la Kobo Aura One ou une Kindle PaperWhite d’Amazon qui affichent toutes les 2 une résolution de 300 ppp.

A gauche, la Kobo Glo HD avec son écran de 6 pouces et à droite, la Kobo Aura H2O Edition 2 et son écran de 6,8 pouces.A gauche, la Kobo Glo HD avec son écran de 6 pouces et à droite, la Kobo Aura H2O Edition 2 et son écran de 6,8 pouces.

La diffusion de la lumière est agréable et la blancheur des pages toujours au rendez-vous. Petite nouveauté sur la Aura H2O, l’intégration de la technologie ComfortLight PRO qui permet d’atténuer la lumière bleue et son impact négatif sur le sommeil. Cette option aura cependant pour effet de rendre les pages légèrement rosées.

2/ Oui pour le design

Le format de 6,8 pouces (alors que l’essentiel du marché est centré sur des modèles de 6 pouces) est particulièrement agréable. La différence se joue essentiellement sur la largeur ajoutant au confort de lecture sans nuire à l’encombrement. Kobo est même parvenu à alléger encore un peu le poids qui passe de 233 à 207 g. L’arrière est recouvert d’un matériau antidérapant, la prise en main est très agréable. Bref sur ce plan la Kobo Aura H2O Edition 2 réalise un sans-faute.

3/ Non pour le manque de réactivité

C’est une des caractéristiques des Kobo, elles sont un peu lentes. Cette lenteur se manifeste essentiellement au démarrage de la liseuse et à l’ouverture d’un livre (surtout s’il est volumineux).

De même vouloir changer la taille du texte en cours de lecture prendra quelques secondes de plus que sur une Amazon Kindle par exemple. Cette sensation peut être renforcée par le manque de réactivité de l’écran qui survient parfois. Une caractéristique souvent présente sur les modèles étanches. Mais relativisons, pendant la lecture ces ralentissements se font assez vite oublier.

4/ Oui et non pour l’étanchéité

La précédente version de la Kobo Aura H20 était déjà étanche mais le fabricant a procédé à quelques modifications pour cette nouvelle édition. Alors que le modèle précédent était IP67 c’est-à-dire résistant à la poussière (ce qui correspond au chiffre 6) et à l’eau (chiffre 7), la nouvelle H2O est IPX8. Cela signifie qu’elle n’est plus étanche à la poussière mais qu’en revanche elle a renforcé sa résistance à l’eau. Concrètement, elle survivra à une immersion prolongée à plus de 1 mètre pendant 30 minutes. Certes, il y a peu de chance que vous souhaitiez attaquer une séance de lecture en apnée par 1 mètre de fond. En fait cette évolution concerne surtout le connecteur utilisé pour brancher la liseuse qui n’a plus besoin de cache pour résister à l’eau.

Rappelons que cela ne concerne que l’eau douce. En cas d’immersion dans de l’eau salée ou savonneuse, par exemple, il vous faudra procéder rapidement à un rinçage à l’eau douce.

Certes l’étanchéité peut s’avérer utile dans certaines situations mais dans les faits les liseuses ne sont pas des équipements fragiles et supporteront très bien d’être emmenées à la plage. Au final, l’étanchéité ne nous apparait pas comme un argument suffisant pour justifier un prix aussi élevé (180 euros environ). 

5/ Oui pour l’interface

Il traine encore par endroit quelques traductions un peu douteuses. Par exemple, pour se rendre sur la boutique en ligne il faudra sélectionner Parcourir, ce qui n’est pas forcément intuitif. Pour le reste on s’y retrouve très rapidement et l’interface Kobo est plutôt bien pensée et vous donne notamment accès à tout un tas de statistiques sur votre vie de lecteur (nombre d’heures de lecture, pages lues par min, etc.).

La Kobo intègre par ailleurs tout ce que l’on peut espérer d’une liseuse, dictionnaire, moteur de recherche sur votre bibliothèque ou au cœur d’un livre, accès à la librairie en ligne... Elle sera également capable de lire des documents Word ou au format PDF. L’application mobile vient compléter l’ensemble pour vous permettre de retrouver vos lectures sur votre mobile.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • darika
    Oui pour le design ??? C'est une blague ?
    Il n'y a que moi que ça choque d'avoir des bordures aussi large en 2017 pour une telle taille d'écran ???
    0