Accueil » Actualité » Votre télé comprendra bientôt toute seule qu’elle doit s’éteindre ou s’allumer

Votre télé comprendra bientôt toute seule qu’elle doit s’éteindre ou s’allumer

Et si votre télévision se mettait en pause toute seule lorsque vous allez aux toilettes ? Google planche sur une technologie de pointe permettant de rendre nos appareils électroniques plus physionomistes. Et ce sans caméra !

Image 1 : Votre télé comprendra bientôt toute seule qu'elle doit s'éteindre ou s'allumer
Crédit : Unsplash

Google planche actuellement sur une technologie futuriste visant à faciliter nos interactions avec nos appareils fétiches. Son principe ? Leur donner les clés afin qu’ils puissent analyser nos mouvements de manière pertinente. Quelques exemples : votre ordinateur pourrait sortir de veille à votre approche sans que vous ayez à appuyer sur un bouton. Votre téléviseur pourrait mettre Netflix en pause automatiquement lorsque vous vous levez du canapé. Et reprendre la lecture à votre retour, voire même finir par s’éteindre quand il perçoit que vous piquez du nez.

C’est la division Advanced Technology and Products (ATAP) de Google qui planche actuellement sur cette technologie qui n’empiétera pas sur votre vie privée. Et pour cause, celle-ci n’aura pas besoin de caméra pour détecter vos mouvements puisqu’elle fonctionnera grâce à un radar. Le constructeur n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai. Il y a un an, un capteur radar avait été intégré au Nest Hub de seconde génération afin de surveiller le sommeil des utilisateurs. Avant cela, le capteur Soli s’était invité sur le Pixel 4 mais sans grand succès.

Une technologie inspirée par le Google Nest Hub

Désormais, celui-ci est au cœur des nouvelles recherches de Google. L’objectif sera de transmettre les données du capteur aux machines afin que ces dernières soient à même de faire des choix en se basant sur nos mouvements. Un peu à la manière du Nest Hub, en somme, mais en plus poussé : lorsque vous vous rapprochez de l’écran connecté, celui-ci met notamment en évidence les rappels, les évènements de l’agenda ou les autres notifications importantes.

Évidemment, il reste encore beaucoup à faire. Comment le radar réagira-t-il si plusieurs personnes sont dans la même pièce ? Comment faire en sorte que l’appareil n’interprète pas vos gestes de façon hasardeuse ? Et si vous souhaitez que la télévision reste allumée pendant que vous préparez le dîner dans la cuisine ? Le radar ne détectera plus personne devant l’écran, mettant par conséquent la TV en pause…

À lire > Google : le nouveau système d’exploitation Fuchsia OS est déployé pour la première fois sur l’ancien Nest Hub

Le radar : une technologie pertinente pour détecter les mouvements

Autant de questions qui devront être résolues par les chercheurs « Il faut trouver un juste équilibre entre le contrôle de l’utilisateur et l’automatisation », souligne Bedal, senior interaction designer chez ATAP. « Cela devrait se faire sans effort, mais il faudra prendre en compte le nombre de commandes ou de configurations que l’utilisateur peut souhaiter de son côté. »

Fait appréciable, le radar permet de collecter des données sans porter atteinte à votre vie privée, aucune captation vidéo n’étant réalisée. À l’instar du capteur Soli du Nest Hub, la future technologie devrait d’ailleurs traiter toutes les données localement sans les envoyer dans le cloud. Qui plus est, le radar brille par sa latence très faible et par sa capacité à fonctionner dans l’obscurité. Il n’est en outre pas affecté par les facteurs externes comme le son ou la température ambiante.

Source : Wired