Accueil » Actualité » Cette batterie Sodium-ion est moins chère et plus écologique qu’un modèle Lithium-ion

Cette batterie Sodium-ion est moins chère et plus écologique qu’un modèle Lithium-ion

Des chercheurs sont parvenus à mettre au point une batterie à base d’ions de sodium égale aux batteries lithium-ion du commerce. Cela ouvre la voie à une drastique baisse des coûts et une solution plus écologique.

À l’heure actuelle, lorsque l’on compare les solutions de stockage d’énergie, le lithium est roi. Cela n’est pas sans poser de problèmes, le premier étant que ce métal reste relativement rare, son coût d’exploitation pourrait rapidement augmenter. Il est bien sûr hors de question d’aller chercher le lithium dans les explosions stellaires.

Image 1 : Cette batterie Sodium-ion est moins chère et plus écologique qu'un modèle Lithium-ion
Crédits : WSU / PNNL

Avec les besoins en énergie toujours grandissants autour du monde, la lutte contre le réchauffement climatique qui oblige à se passer des énergies fossiles et évidemment l’explosion des ventes de véhicules électriques qui ont triplé en France sur un an, la demande en batteries ne cesse d’augmenter. La recherche dans le domaine est très active cherchant à augmenter la densité, la durée de vie, réduire la durée de charge ou le coût de fabrication.

Vers des batteries moins chères et plus vertes ?

C’est pour ce dernier type de recherche que les scientifiques de 3 universités américaines et une université chinoise ont collaboré. Leur but était de remplacer le lithium par un matériau plus commun, le sodium. Cela va dans une direction différente de Tesla qui travaille sur des batteries hybrides. Grâce à la combinaison d’une cathode haute performance d’oxyde métallique et à une solution électrolytique qui évite la formation de cristaux de sel à la surface, la batterie est capable de maintenir 80 % de sa capacité nominale sur plus de 1000 cycles de charge.

Le premier prototype est une batterie souple de seulement 60 mAh. Toutefois il démontre le fonctionnement stable de ce type de chimie. Les chercheurs vont continuer de travailler sur la cathode afin de la rendre plus performante encore. Sans lithium ni cobalt, elle offrirait une alternative plus propre, moins chère et limitant les besoins d’extraction de minerais dont les conditions sont souvent mauvaises pour les mineurs.

Source : GreenCarCongress