Accueil » Actualité » Cette intelligence artificielle permet de détecter des patients atteints de sclérose en plaques

Cette intelligence artificielle permet de détecter des patients atteints de sclérose en plaques

L’entreprise C. Light Technologies aurait développé une nouvelle technique afin de détecter plus en amont les personnes atteintes de sclérose en plaque. Cette technique repose en partie sur des algorithmes de machine learning.

Image 1 : Cette intelligence artificielle permet de détecter des patients atteints de sclérose en plaques

La sclérose en plaques est une maladie chronique imprévisible qui s’attaque au système nerveux. Environ 1,2 million de personnes en souffre en Europe et aux Etats-Unis. Elle conduit progressivement à une dégénérescence des fibres nerveuses. Pour en faire le diagnostic, le neurologue doit recueillir un faisceau d’informations grâce à un IRM et des prélèvements biologiques (analyses sanguines et du liquide céphalo-rachidien). Il s’agit donc d’une procédure lourde. 

Google aide les personnes souffrant de sclérose amytrophique

Le laboratoire C. Light Technologies, spécialisé en neurotechnologies, a annoncé pouvoir aider les médecins à diagnostiquer cette maladie avec plus de rapidité et plus de précision. Le laboratoire a en effet mis au point une technologie de suivi oculaire, combinée à du machine learning capable de diagnostiquer la sclérose en plaque. 

Des algorithmes capables de détecter des mouvements microscopiques

Comment ça marche ? Selon le laboratoire, les patients doivent simplement fixer une cible immobile pendant 10 secondes. Le système enregistre la vidéo et utilise des algorithmes entrainés sur des millions de cas pour prédire de potentiels troubles neurologiques. Alors que d’autres technologies de suivi oculaire examinent les mouvements de la pupille, C. Light observe la rétine et peut détecter des mouvements de la taille d’un centième de millimètre. 

« L’arrière de votre œil est en fait l’avant de votre cerveau« , explique le Dr Zachary Helft, co-fondateur de C. Light. « Nous utilisons l’IA couplée au suivi oculaire pour créer une empreinte digitale de votre santé neurologique, avec une rapidité et une sensibilité sans précédent. »

Cette IA détecte les mouvements à travers les murs

Dans les années à venir, le laboratoire espère pouvoir diagnostiquer la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, ou encore la sclérose latérale amyotrophique, dont était atteint Stephen Hawking. Le diagnostic et le suivi de ces maladies sont souvent longs et coûteux, et un diagnostic tardif peut entraîner des complications. La technologie de C. Light pourrait aider les médecins à voir rapidement l’état de la maladie et à déterminer l’efficacité d’un médicament spécifique, afin que les thérapies puissent être adaptées au patient.

Source : Engadget