ChatGPT a de graves conséquences sur les étudiants selon l’étude d’un professeur

L’usage de ChatGPT et des IA génératives dans le milieu scolaire fait couler beaucoup d’encre. L’étude d’un professeur dans une université pakistanaise montre que son utilisation provoque de graves conséquences chez les étudiants.

ChatGPT IA artificial intelligence intelligence artificielle études étudiants OpenAI
© Envato
  • Un professeur a étudié les conséquences de l’utilisation de ChatGPT auprès de 494 étudiants
  • Les élèves qui ont tendance à la procrastination, notamment, se tournent bien plus vers les IA génératives
  • Au contraire, les élèves sensibles aux récompenses évitent d’utiliser l’IA générative

Dès son lancement auprès du grand public, ChatGPT a été utilisé par certains élèves pour rédiger des devoirs et autres exercices. Même des enseignants se sont mis à tricher en utilisant l’IA générative d’OpenAI. Sauf que son utilisation dans le milieu scolaire aurait de graves conséquences sur le long terme selon le professeur Muhammad Abbas de la National University of Computer and Emerging Sciences au Pakistan.

À lire > Qu’attendre de ChatGPT 5, le nouveau modèle d’IA qui arrive bientôt ?

L’utilisation de ChatGPT étudiée auprès de 494 étudiants

Si OpenAI estime que ChatGPT est un formidable outil d’enseignement, Muhammad Abbas ne partage pas cette position. Selon lui, de plus en plus d’étudiants utilisent l’IA générative et développent une “dépendance croissante” sans le moindre esprit critique à l’égard de cet outil. Le professeur a donc testé un échantillon de 494 étudiants de la National University of Computer and Emerging Sciences en espaçant son étude par une ou deux semaines sur trois périodes différentes.

Une échelle de mesure a alors été mise en place par Muhammad Abbas et ses pairs avec 8 entrées comme : “J’utilise ChatGPT pour mes devoirs en cours”, “Je suis accro à ChatGPT pour mes études” et “ChatGPT fait partie de ma vie sur le campus”, explique le PsyPost.

Ensuite, ont été étudiées la charge de travail, la pression d’un temps donné pour rendre un devoir, la sensibilité aux récompenses et à la qualité du travail. Pour finir, les conséquences de l’usage de ChatGPT ont été analysées avec la tendance à procrastiner, les performances en cours et la mémoire. Le tout à partir de l’échelle de mesure.

La procrastination a un lien avec la forte utilisation de ChatGPT

Muhammad Abbas en conclut que les étudiants qui ont beaucoup de travail sur les épaules et une forte pression face aux délais de rendu des devoirs se tournent bien plus vers ChatGPT pour espérer rendre les travaux à temps. À contrario, les élèves qui sont sensibles aux récompenses – la qualité du travail n’a aucune influence – n’utilisent que peu l’IA génératrice par crainte de se faire attraper.

Pour finir, le professeur a découvert qu’une forte tendance à la procrastination entraîne un usage plus fréquent de ChatGPT. Les pertes de mémoire et les performances en cours ont également un lien avec l’emploi intensif de l’IA générative. Muhammad Abbas suggère qu’il faut limiter son utilisation de cet outil tout en précisant que son étude n’est pas à prendre au pied de la lettre et qu’elle possède des faiblesses.

L’enseignant compte toutefois poursuivre ses efforts pour étudier les conséquences de l’utilisation intensive de l’IA générative dans le milieu scolaire.

logo ChatGPT

Licence Gratuite

Télécharger ChatGPT (1.2024.094)

Playstore : (1062941 votes)

Appstore : (107066 votes)

  • IA
  • Développeur OpenAI
Service en ligneIosAndroid

Source : PsyPost

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !