Accueil » Actualité » Cyberpunk 2077 : la version non patchée met en lumière un contenu réduit

Cyberpunk 2077 : la version non patchée met en lumière un contenu réduit

Un joueur a relancé Cyberpunk 2077 sans mises à jour, et le jeu a depuis énormément changé.

Cyberpunk s’est-il remis de son lancement catastrophe ? Le jeu a fait énormément de mal à CD Projekt Red, pourtant l’un des studios les plus respectés à l’époque. Après avoir perdu gros, l’éditeur polonais a s’est juré de remettre Cyberpunk 2077 sur le droit chemin. Et cela s’est traduit par des améliorations, mais également des coupes non négligeables dans le contenu.

Crédit : Cyberpunk 2077/CD Projekt Red
Crédit : Cyberpunk 2077/CD Projekt Red

Cyberpunk 2077 a traversé l’enfer. Après des mois de travail, CDPR a enfin réussi à convaincre Sony de proposer à nouveau le jeu sur le PlayStation Store. Côté Xbox, la politique de remboursement mise en place spécialement pour Cyberpunk 2077 va également bientôt prendre fin. Une véritable bouffée d’air frais pour CD Projekt Red. Après plusieurs patchs destinés à corriger les très nombreux bugs présents à la sortie, le jeu est enfin considéré comme jouable par les deux constructeurs.

Cyberpunk 2077 : le jeu est maintenant jouable, mais beaucoup de contenu a été supprimé

Pour en arriver là, CDPR a malheureusement dû faire des sacrifices, parfois même simplement retirer certaines fonctionnalités chères aux joueurs. Le créateur de contenu YouTube Tyler McVicker s’est amusé à supprimer tous les patchs et correctifs, pour revenir à la version de base du jeu. Il a même supprimé le premier patch, disponible dès le lancement. C’est ainsi qu’il s’est rendu compte que certaines fonctionnalités ont été non pas corrigées, mais retirées du jeu final. De même, il a rencontré un nombre de bugs impressionnant. Au point de se demander comment le jeu a pu être mis sur le marché dans un tel état.

Parmi les fonctionnalités supprimées, on compte notamment la carte, qui de base prenait en compte la verticalité et était entièrement en 3D. Un point important pour un jeu se déroulant dans une ville pleine de gratte-ciels. D’autre part, tous les vendeurs de rue supposés vendre des objets sont accessibles, ce qui n’est plus le cas dans le jeu final.

Cyberpunk 2077 a très bien fonctionné commercialement. Pour rappel, après deux mois, le jeu s’était vendu à plus de 13 millions de copies, soit le meilleur lancement pour un jeu CDPR. On pourrait croire que les problèmes du lancement sont venus altérer ce chiffre, mais en réalité il n’en est rien. En effet, après l’annonce de ce chiffre, CDPR annonçait que seules 30 000 copies avaient été remboursées. Soit seulement 0,2% des unités vendues.

Ainsi, c’est plutôt au niveau de la réputation et de la valorisation boursière que CDPR a payé les pots cassés. Quoi qu’il en soit, le studio continue de travailler et de croire dur comme fer dans son jeu, qu’il compte bien élever au rang de blockbuster dans les années à venir.

Source : screenrant.com