Accueil » Actualité » Découverte en 2008, la prétendue planète Fomalhaut b a disparu dans une collision

Découverte en 2008, la prétendue planète Fomalhaut b a disparu dans une collision

L’une des premières exoplanètes jamais découvertes n’en est finalement pas une. Identifiée en 2008, Fomalhaut b a toujours intrigué les astronomes qui constatent désormais qu’elle a complètement disparu aux yeux d’Hubble.

Le voyage dans le temps est possible, dans le passé tout du moins. Les astronomes de l’Université d’Arizona viennent d’en faire l’expérience en comprenant que l’une des toutes premières exoplanètes identifiées avait déjà disparu au moment de sa découverte. Située à environ 25 années-lumière, Formalhaut b a été repéré pour la première fois en 2008 à partir des données recueillies entre 2004 et 2006. Les dernières observations du télescope spatial Hubble montrent qu’à cette date, elle n’existait déjà plus depuis bien longtemps.

Image 1 : Découverte en 2008, la prétendue planète Fomalhaut b a disparu dans une collision
Crédit: ESA, NASA and M. Kornmesser

La NASA et l’ESA ont un plan pour rapporter des échantillons de Mars sur Terre

Dès sa découverte, Formalhaut b suscitait déjà la curiosité des astronomes. Contrairement aux autres exoplanètes, elle émet de la lumière dans le domaine du visible, et n’a aucune signature thermique dans l’infrarouge. Habituellement, une planète est beaucoup trop petite pour réfléchir autant de lumière visible de son étoile, mais sa chaleur devrait produire un rayonnement infrarouge. Les astronomes ont alors avancé que son éclat provenait probablement d’un immense nuage de poussière englobant. Une hypothèse qui se révèle assez proche de la réalité puisqu’ils ont enfin découvert qu’ils n’ont jamais observé de planète, mais les résidus d’une collision entre deux astéroïdes glacés.

Hubble rate de peu une une collision gigantesque entre deux astéroïdes glacés de 200 km

Les observations d’Hubble depuis sa découverte confirment l’hypothèse d’une collision qui a du se produire très peu de temps avant la découverte de Fomalhaut b. Si au départ le nuage de poussière issu de la collision a pu induire les astronomes en erreur, il a rapidement adopté une trajectoire de fuite, et il s’est peu à peu dissipé pour être désormais complètement invisible. 

Une étoile dansant autour d’un trou noir valide la théorie de la relativité d’Einstein

Bien que les scientifiques regrettent d’avoir manqué une collision d’une telle ampleur, l’étude de ses conséquences a permis de modéliser son évolution jusqu’à rejoindre l’anneau de débris glacés qui entourent l’étoile Formalhaut. Une structure comparable à la ceinture de Kuiper qui entoure notre système solaire et dont sont issues la plupart des comètes qui le traverse. L’étude du système « voisin » du nôtre doit maintenant se poursuivre avec des dispositifs plus puissants pour mieux comprendre son architecture, et peut-être découvrir une véritable planète. Les astronomes comptent notamment sur le télescope spatial James Webb qui vient tout juste de déployer son miroir pour la première fois.

Source : phys.org