Accueil » Actualité » Des dizaines d’empreintes fossilisées de Néandertaliens découvertes sur une plage en Espagne

Des dizaines d’empreintes fossilisées de Néandertaliens découvertes sur une plage en Espagne

Les empreintes de pas découvertes dans le sable d’une plage espagnole ont été laissées par un enfant néandertalien, il y a 100 000 ans, qui « sautait irrégulièrement comme s’il dansait », selon une étude.

Des tempêtes et de fortes marées sur une plage espagnole ont permis de découvrir ce que les paléontologues considèrent comme les plus anciens exemples d’empreintes de Néandertal de la fin du Pléistocène.

Empreinte de pas fossilisée - Mayoral et al. 2021
Empreinte de pas fossilisée – Crédit : Mayoral et al. 2021

Les empreintes ont été mises à jour par les tempêtes en juin 2020. Elles ont été repérées par un couple de biologistes qui marchait sur le sable sur la plage de Matalascañas, dans le parc national de Doñana. Les deux scientifiques ont eu la surprise de découvrir des empreintes parfaitement conservées. Il s’agirait d’un groupe de 36 Néandertaliens marchant le long d’une plage du sud de l’Espagne. Les plus jeunes membres du groupe semblaient jouer sur le sable.

Au total, Mayoral et ses collègues ont identifié 87 empreintes de Néandertal dans la roche sédimentaire de la plage de Matalascañas. Les chercheurs ont également pu déterminer que les empreintes de pas imprimées sur du « grès fin à moyen » remontent à la période du Pléistocène supérieur. En effet, elles dateraient d’il y a quelque 106 000 ans.

Ces empreintes seraient les plus anciennes découvertes en Europe

Les biologistes n’ont pas tout de suite remarqué les traces de Néandertal. En effet, ils ont d’abord vu des traces d’animaux fossilisées. Certaines de ces empreintes ont été faites il y a longtemps par de grands animaux, comme des cerfs ou des sangliers, a expliqué Eduardo Mayoral, paléontologue à l’université de Huelva et auteur principal de l’étude. « Personne n’a reconnu l’existence des empreintes d’hominidés à ce moment-là. » a-t-il ajouté. « Elles n’ont été découvertes par mon équipe que deux mois plus tard« .

D’anciens outils en pierre découverts à proximité montrent que la région était habitée par les Néandertaliens. Les scientifiques pensent que ces empreintes pourraient être les plus anciennes traces de Néandertal jamais découvertes en Europe. Récemment, des scientifiques ont voulu en savoir plus sur nos ancêtres. Par conséquent, ceux-ci ont remplacé un gène humain par le même gène néandertalien.

Source : gizmodo