Accueil » Actualité » Covid-19 : la pénurie d’airbags pousse les voleurs à dérober des volants

Covid-19 : la pénurie d’airbags pousse les voleurs à dérober des volants

Les médias de la région de Détroit font état d’une récente série de vols d’airbags, car il semble qu’il existe désormais un grand marché pour les airbags volés.

Les véhicules qui ont été ciblés par les voleurs seraient principalement des Chevrolet Malibus et des SUV Chevrolet Equinox.

Volant Chevrolet - Cole Freeman / Unsplash
Volant Chevrolet – Crédit : Cole Freeman / Unsplash

D’après le rapport, les voleurs s’introduiraient dans les véhicules en brisant la vitre arrière du véhicule cible afin d’éviter de déclencher l’alarme, puis débrancheraient le volant dans l’intention de vendre l’airbag. La police d’Eastpointe déclare avoir reçu 11 signalements le 2 et le 3 mai. Les voleurs auraient pris tous les volants pour récupérer les airbags à l’intérieur.

Ces vols répétés feraient suite à la pénurie de pièces due à la pandémie de COVID-19. Les voleurs auraient empoché des centaines de dollars en vendant les Airbags volés à des concessionnaires qui doivent les remplacer.

Les vols d’Airbags rapportent gros aux États-Unis

Aux États-Unis, le remplacement des airbags d’un véhicule n’est pas vraiment bon marché. En effet, le coût moyen serait de 1 000 à 1 500 dollars. Une pénurie d’approvisionnement aurait créé un marché noir pour les airbags, qui se vendent désormais plusieurs centaines d’euros l’unité. Pour les victimes qui ne possèdent pas d’assurance, c’est la douche froide. En effet, le remplacement d’un volant peut coûter plusieurs milliers de dollars à cause de toute l’électronique qu’il contient.

Pour l’instant, on ne sait pas si tous les voleurs ont été appréhendés par la police. Si ceux-ci avaient ciblé des Tesla, ils auraient peut-être été filmés par le mode Sentinelle des véhicules. Ce dernier surveille l’environnement autour des voitures à l’aide des caméras et enregistre tout comportement suspect.

Actuellement, la recherche de pièces de rechange peut prendre des semaines, voire des mois, en raison de la pénurie de pièces résultant de la pandémie de COVID-19. En plus des Airbags, les constructeurs automobiles ont aussi du mal à produire des processeurs pour les voitures électriques. Récemment, nous avions pu voir que la Maison Blanche avait organisé une réunion pour stopper la pénurie de Xbox et PS5, mais il semble que de nombreuses activités soient aussi touchées.

Source : jalopnik