Accueil » Actualité » Elon Musk s’inquiète des dangers de l’intelligence artificielle

Elon Musk s’inquiète des dangers de l’intelligence artificielle

Elon Musk se méfie des nouvelles technologies. L’entrepreneur visionnaire a tenu hier un discours très alarmant sur l’avenir de l’intelligence artificielle.

Image 1 : Elon Musk s’inquiète des dangers de l’intelligence artificielle

Le grand patron de Tesla et SpaceX a exprimé ses craintes envers l’évolution rapide de l’intelligence artificielle. Selon lui, les machines finiront bientôt par dépasser les êtres humains.

Des machines qui n’auront plus besoin de l’homme

Pour Elon Musk, PDG de Tesla et habituel grand défenseur des nouvelles technologies, l’intelligence artificielle représente une menace pour les hommes. Lors d’un débat sur l’intelligence artificielle qui a lieu hier en Chine, le milliardaire a tenu un discours très pessimiste sur le progrès de la technologie.

«Le rythme de progression des ordinateurs est dingue», a-t-il declaré. Avant d’ajouter : « Je pense que les gens sous-estiment les capacités de l’intelligence artificielle. (…) Elle sera bientôt bien plus intelligente qu’un humain moyen ».

Si les chercheurs ne sont pas plus prudents, les systèmes d’IA nous voleront bientôt nos emplois, prévient l’entrepreneur. « Le dernier travail qui restera probablement sera le développement de logiciel d’intelligence artificielle, puis l’intelligence artificielle finira par créer son propre logiciel. », a-t-il déclaré pessimiste.

Connecter l’homme à la machine

Ces propos paraissent très surprenants quand on sait que plusieurs des entreprises d’Elon Musk travaillent actuellement sur des projets basés sur l’intelligence artificielle. Le milliardaire a cependant une théorie qui justifie sa démarche. Selon lui, le seul moyen de ne pas finir esclaves des machines est d’évoluer au même rythme qu’elles. Pour cela, il nous faut établir une vraie connexion avec les ordinateurs.

Cette idée de lien entre l’homme et la machine est l’un des principes sur lesquels repose le travail de Neuralink, la start-up créée par Musk en 2016. Celle-ci développe actuellement un implant qui a pour objectif de connecter le cerveau humain à un ordinateur. Avec cette invention, le milliardaire déclare vouloir créer « une symbiose entre le cerveau humain et l’intelligence artificielle. ».

Elon Musk était opposé dans ce débat à Jack Ma, PDG de la société chinoise Alibaba. Ce dernier, beaucoup plus optimiste, estime au contraire que l’on ne devrait pas s’inquiéter des machines. « Les ordinateurs ont seulement des puces, les hommes ont le cœur. C’est du cœur que provient la sagesse. », a déclaré le multi-milliardaire.