Accueil » Actualité » Eruption volcanique sous-marine dans le pacifique : le phénomène naturel qui bat tous les records

Eruption volcanique sous-marine dans le pacifique : le phénomène naturel qui bat tous les records

De nouvelles données ne cessent d’être publiées par les scientifiques concernant l’éruption le 15 janvier dernier du volcan sous-marin Hunga Tonga-Hunga Ha’apai dans l’Océan Pacifique. Dans de nouveaux rapports, les experts éclaircissent une partie du mystère et expliquent en quoi l’éruption de ce volcan était historique.

Pour différentes raisons, cette éruption volcanique sous-marine s’illustre déjà comme historique. En effet, depuis plus de dix mois, les scientifiques ont établi certaines conclusions montrant l’ampleur du phénomène observé le 15 janvier dernier. Premièrement, les experts avaient découvert, peu après l’observation du phénomène, que l’éruption avait envoyé un certain nombre d’ondes de pression sur la planète. Un constat qui avait, déjà à l’époque, largement étonné les scientifiques.

Image satellite de l'éruption du volcan sous-marin Hunga Tonga-Hunga Ha'apai
Image satellite de l’éruption du volcan sous-marin Hunga Tonga-Hunga Ha’apai © Institut National des technologies de l’information et des communications

Récemment, les volcanologues ont constaté que cette éruption a également battu, par son ampleur, un autre record. L’eau et les cendres projetées à la suite de l’éruption ont en effet atteint une altitude extraordinaire de 35 miles (soit plus de 56 kilomètres de hauteur). Comme expliqué par les experts, ce phénomène naturel a été d’une force et d’une ampleur historique. L’éruption a ainsi traversé l’atmosphère terrestre, avant de poursuivre sa route dans la stratosphère (partie de la couche terrestre où les événements météorologiques cessent d’exister) et atteindre enfin la mésosphère, endroit où s’auto-détruisent la plupart des météorites entrant dans l’orbite terrestre.

A lire aussi > Voici les 5 plus grosses météorites retrouvées sur Terre

58 000 piscines projetées dans l’atmosphère terrestre

En plus de la hauteur record atteinte par l’éruption, celle-ci s’est également illustrée par son intensité. Selon les scientifiques, c’est l’équivalent en eau de 58 000 piscines envoyées dans l’atmosphère terrestre au moment de l’éruption. Cette incroyable quantité d’eau projetée s’explique par le caractère sous-marin du volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apai. Ce dernier se situe en effet à environ 500 pieds sous l’océan (soit environ 152 mètres) provoquant, au moment de l’éruption, une vaste explosion sous-marine. Ces éruptions n’ont cependant que peu d’impact pour la vie terrestre et le climat dans la mesure où une fois projetée dans l’atmosphère, l’eau est quasiment instantanément et intégralement désintégrée (en vapeur) comme l’a également confirmé la NASA.  

Source : Mashable.com