Accueil » Actualité » La NASA suspecte une mystérieuse 9e planète dans notre système solaire

La NASA suspecte une mystérieuse 9e planète dans notre système solaire

La mystérieuse 9e planète, aussi surnommée Planète X, pourrait bien se dissimuler aux confins du Système solaire. La NASA explique pourquoi l’existence de cette planète n’est pas aussi improbable qu’on pourrait le penser.

La 9e planète du Système solaire n’a pas encore été officiellement découverte, mais son existence fait débat au sein de la communauté scientifique. Aussi appelée Planète X, cette planète serait dissimulée aux confins du Système solaire derrière l’orbite de Pluton. D’ailleurs, des astronomes amateurs viennent de découvrir une exoplanète encore inconnue de l’agence spatiale américaine.

Illustration artistique d'une planète éloignée du Système solaire
Illustration artistique d’une planète éloignée du Système solaire – Crédits : Caltech / R. Hurt

Tout a commencé lorsque les professeurs Mike Brown et Konstantin Batygin du California Institute of Technology (Caltech) ont énoncé l’idée de l’existence de la Planète X. Ils se sont rendu compte d’un phénomène étrange dans la ceinture de Kuiper au-delà de l’orbite de Pluton.

À lire aussi > NASA : un nano-satellite va survoler un astéroïde grâce à la lumière du soleil

La masse de la géante Planète X pourrait être 10 fois celle de la Terre

Les planètes naines et d’autres petits objets glacés de la ceinture de Kuiper ont tendance à avoir des orbites qui se regroupent. Ces corps célestes sont des objets transneptuniens (TNO) puisque leur orbite est au-delà de celle de Neptune. D’après les astronomes, le regroupement des orbites indiquerait la présence d’une planète géante tellement éloignée que nous ne l’avons pas découverte depuis la Terre jusqu’à présent. En effet, la gravité de cette planète expliquerait les orbites des objets célestes de la ceinture de Kuiper.

La NASA a même consacré une page à la mystérieuse neuvième planète du Système solaire. Celle-ci « pourrait avoir une masse environ 10 fois celle de la Terre et orbiter environ 20 fois plus loin du Soleil en moyenne que Neptune. Elle mettrait entre 10 000 et 20 000 années terrestres pour faire une orbite complète du Soleil ».

Bien entendu, l’agence spatiale américaine ne peut pas encore confirmer la découverte ni même la détection de la Planète X. Elle va donc utiliser les télescopes les plus puissants du monde pour la chercher sur son orbite estimée. « J’adorerais la trouver. Mais je serais aussi parfaitement heureux si quelqu’un d’autre la trouvait », a déclaré Mike Brown.

Pour le moment, la NASA a rappelé qu’il est encore « trop tôt pour dire avec certitude qu’il existe une soi-disant Planète X. Ce que nous voyons est une prédiction précoce basée sur une modélisation à partir d’observations limitées. C’est le début d’un processus qui pourrait mener à un résultat passionnant ».

Source : Slash Gear