Accueil » Actualité » Facebook : les données personnelles de plus de 500 millions d’utilisateurs accessibles en ligne

Facebook : les données personnelles de plus de 500 millions d’utilisateurs accessibles en ligne

Facebook est victime d’une nouvelle fuite de données personnelles. Un chercheur a découvert les informations de plus de 500 millions d’utilisateurs sur un forum accessible gratuitement.

Le chercheur en cybersécurité Alon Gal a découvert qu’une base de données contenant les informations personnelles de 533 millions d’utilisateurs Facebook avait refait surface sur le web. Il s’agit en effet de données qui avaient déjà fuité en 2019. À l’époque, Facebook avait affirmé avoir résolu le problème.


Facebook laisse s'échapper les données de 533 millions d'utilisateurs
Facebook laisse s’échapper les données de 533 millions d’utilisateurs – Crédit : Pixabay

Mais il faut peu de temps aux hackers pour récupérer ces données, qu’ils espèrent pouvoir ensuite échanger contre de l’argent. La base de données n’a donc jamais été complètement éliminée du web. Alon Gal l’a retrouvé sur un forum de piratage, auquel la plupart des amateurs d’informatique peuvent accéder gratuitement et sans trop d’efforts.

Numéros de téléphone, noms et adresses de 20 millions de Français

Elle contient des informations personnelles d’un total de 533 millions d’utilisateurs, dont environ 20 millions de Français. Ces données incluent les identifiants Facebook, mais aussi des numéros de téléphone, des adresses postales et électroniques, des dates de naissance, des biographies et des noms complets. Avec de telles informations clés, des pirates pourraient tenter d’accéder aux comptes Facebook de ces utilisateurs.

Facebook n’a pour l’instant pas réagi officiellement à cette découverte. Une des porte-parole du réseau social a cependant tweeté le message suivant : « Il s’agit d’anciennes données précédemment rapportées en 2019. Nous avons trouvé et résolu ce problème en août 2019. ». Une réponse un peu légère face la sensibilité des informations concernées. Les données datent certes de 2019, et certains utilisateurs pourraient avoir changé d’adresse ou de partenaire depuis. Mais il semble peu probable qu’ils aient changé leur nom ou leur date de naissance.

En décembre 2019, les informations de 267 millions de comptes avaient également fuité en ligne. Elles concernaient majoritairement des utilisateurs américains. Il semblerait que cette base de données datant de la même année soit donc différente. Une fois qu’une telle fuite a eu lieu, les informations peuvent refaire surface à tout moment, même des années plus tard, explique Alon Gal. Le chercheur admet en outre qu’il est désormais trop tard pour protéger les données de ces 533 millions d’utilisateurs. Si vous avez un compte Facebook créé avant 2019, il est donc primordial d’être vigilant face aux potentielles menaces de fraude et de piratage.

Source : Engadget