Fin d’une ère : Sony abandonne la production des DVD et des Blu-ray, c’est acté

Sony annonce la fin progressive de la production de ses disques Blu-ray enregistrables, mettant un terme à des décennies d’innovations dans le stockage optique. Cette décision marque une étape clé dans l’histoire de la technologie de stockage de données.

Image 1 : Fin d'une ère : Sony abandonne la production des DVD et des Blu-ray, c'est acté
Background of CD DVD for audio and video data recording.

En 2003, Sony commercialisait avec succès le premier Blu-ray pour le grand public, suivi en 2004 par les disques professionnels adaptés aux workflows numériques des diffuseurs. En 2013, elle lançait l’Optical Disc Archive, une solution de stockage destinée à la conservation de vastes quantités de contenu historique, utilisée par des institutions comme les gouvernements et les écoles.

Mais voilà, c’est terminé. La firme nipponne vient d’annoncer la fin progressive de la production de ses disques Blu-ray enregistrables, marquant ainsi la fin d’une époque pour cette technologie de stockage optique qui a marqué l’industrie pendant plusieurs décennies. 

Fin de production des Blu-ray chez Sony : une page se tourne

Cette décision a été confirmée le 1er juillet par l’équipe éditoriale d’AV Watch après une interview avec le géant de l’électronique, qui a déclaré qu’il cesserait la production de ses supports de stockage optiques enregistrables dans ses deux sites situés à Tagajō, dans la préfecture de Miyagi.

Parmi les produits concernés par cette décision, on retrouve quatre modèles de disques Blu-ray pour les consommateurs : le BD-RE de 25 Go, le BD-RE DL de 50 Go, le BD-RE XL de 100 Go et le BD-R XL de 128 Go. Sont également inclus les disques professionnels destinés à la production audiovisuelle ainsi que les disques d’archive optique utilisés pour le stockage de données.

À lire : Netflix met fin à la location de DVD, Redbox veut reprendre l’affaire

Une décision motivée par un marché en déclin

Sony a expliqué que cette décision s’inscrivait dans le cadre d’une réévaluation de son activité liée aux disques optiques. Le marché du stockage à froid n’ayant pas atteint les niveaux de croissance escomptés, l’ensemble du secteur des supports de stockage optique est resté déficitaire. Pour remédier à cette situation, la société a jugé nécessaire de revoir l’organisation de cette activité afin d’améliorer sa rentabilité.

Le porte-parole du groupe Sony a déclaré que plusieurs mesures seraient prises pour adapter l’activité à la réalité du marché. Cela inclut la fin progressive de la production des disques optiques enregistrables et la réduction des effectifs associés, ainsi qu’une restructuration de l’activité des supports de bande. À partir d’avril 2025, Sony prévoit de regrouper ces opérations en une seule entité, visant ainsi à rationaliser ses opérations et à aligner ses activités sur un modèle plus rentable.

Bien que la production des disques Blu-ray enregistrables prenne fin, Sony continuera de vendre les stocks existants pour les entreprises et les particuliers, en collaboration avec ses partenaires de distribution. L’avenir des supports de stockage optique semble désormais incertain, alors que Sony se tourne vers de nouvelles opportunités et des technologies plus adaptées aux besoins actuels et futurs du marché.

Rappelons qu’en 2023, Disney avait décidé de ne plus sortir ses films en Blu-Ray en misant tout sur le streaming, tout comme Netflix.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !