Accueil » Actualité » Google Messages : comment activer le chiffrage de bout en bout de l’app Android ?

Google Messages : comment activer le chiffrage de bout en bout de l’app Android ?

Après de nombreux mois de tests, Google déploie le chiffrement de bout en bout pour tous les utilisateurs de l’application Messages sur Android. Il y a néanmoins des conditions.

La messagerie de Google reçoit en ce moment de nombreuses nouveautés. La firme propose par exemple d’épingler des conversations ou de signaler un message important afin de le retrouver plus facilement par la suite. Parmi ces nouveautés, une concerne la sécurité et la vie privée des utilisateurs : le chiffrement de bout en bout.

Image 1 : Google Messages : comment activer le chiffrage de bout en bout de l'app Android ?
Crédit : pixabay

Google comble ainsi son retard sur son concurrent iMessage et permet aux utilisateurs qui ne souhaitent pas utiliser d’applications tierces comme Signal, Telegram ou Whatsapp de profiter néanmoins d’une meilleure protection de leurs échanges.

Un chiffrage de Messages réservé au RCS

À la sortie publique, la fonctionnalité ne sera pas forcément disponible dans tous les cas. Pour fonctionner, les deux interlocuteurs devront utiliser l’application Messages et s’assurer que le protocole RCS est activé. Le RCS signifie Rich Communication Services permettant de remplacer le SMS/MMS classique par un message enrichi à la manière de ce que proposent les Facebook Messenger et consorts.

Le protocole SMS ne permettant pas le chiffrement de bout en bout, si l’un des deux interlocuteurs désactive le RCS, les messages seront toujours transmis, mais sans cette nouvelle fonctionnalité de chiffrement. De plus, Google n’activera le chiffrement dans un premier temps que pour les conversations privées entre deux personnes. Le chiffrement de bout en bout ne fonctionnera donc pas sur les conversations de groupe.

Il aura fallu donc un peu plus de six mois à la firme de Mountain View pour passer de la bêta à une version finale d’une fonctionnalité proposée depuis bien longtemps sur des applications tierces.

Le chiffrement des données, une longue histoire

La volonté de protéger les messages que l’on envoie est presque aussi vieille que les supports eux-mêmes. La première trace de « cryptage » remonte au 16e siècle avant Jésus Christ en Mésopotamie. Très rapidement adapté à la guerre, le chiffrement permettait déjà aux stratèges de la Grèce Antique de faire passer des instructions codées à l’aide d’une clé physique appelée scytale.

Un célèbre chiffrement est celui de la machine Enigma, utilisée par les Allemands, qui aura donné beaucoup de fil à retordre à leurs ennemis avant d’être craqué et d’accélérer la fin du conflit.

Dans le cas du chiffrement de bout en bout, il s’agit de coder le message sur votre téléphone avant de l’envoyer sur le terminal du destinataire qui est le seul à posséder la clé de déchiffrement. Ainsi, si une personne mal intentionnée intercepte le message, il lui est, en théorie, impossible d’en voir le contenu.

Pour générer les clés sécurisées, Google s’appuie sur le protocole Signal, développé en 2013 et utilisé sur l’application éponyme ainsi que sur WhatsApp et Facebook Messenger.

Un nouvel effort de Google donc dans sa volonté de se montrer un peu plus respectueux de la vie privée des utilisateurs.

Source : ubergizmo