Accueil » Actualité » Instagram veut bloquer certains contenus aux moins de 18 ans… et ce n’est pas du porno !

Instagram veut bloquer certains contenus aux moins de 18 ans… et ce n’est pas du porno !

La plateforme de partage de photos la plus populaire va modifier ses conditions générales d’utilisation sous peu. Celles-ci devraient empêcher les mineurs d’accéder aux photos associées à la promotion d’un régime ou de cosmétiques.

Instagram interdit aux mineurs

En France, près de trois internautes de moins de 25 ans sur dix visitent Instagram chaque jour. Chez les moins de 13 ans, ils ne sont pas moins de sept sur dix. La plateforme photo de Facebook prend donc très au sérieux la sécurité de son public le plus jeune et actualise régulièrement sa politique d’utilisation. Jusqu’ici, celle-ci modérait drastiquement la publication de clichés incitant à l’achat d’armes, d’alcool, de tabac, de produits pharmaceutiques ou d’animaux. Désormais, se verront également surveillées toutes promotions d’un régime minceur, d’une opération de chirurgie esthétique ou de produits cosmétiques.

Instagram, Facebook : vos posts privés peuvent être partagés par tous vos contacts

Instagram cachera automatiquement ce type de contenu, généralement sponsorisé, aux utilisateurs de moins de 18 ans. Une décision qui fait suite à une pétition ayant récolté plus de 250 000 signatures et réclamant la suppression ferme et définitive des « publicités pour produits de minceur toxiques représentées par des célébrités ». L’auteure de la pétition, Jameela Jamil (interprète deTahani dans la série The Good Place), vise très clairement la famille Kardashian. Suivie par plus de 250 millions d’abonnés, la plupart juvéniles, cette dernière fait régulièrement l’apologie de pilules d’amincissement et de substituts de repas. Des coupe-faim qui peuvent s’avérer néfastes pour des adolescents en pleine croissance.

Vers la fin des posts sponsorisés sur Instagram ?

Selon le site Buzfeed, cette nouvelle politique d’utilisation pourrait bien évoluer vers un blocage des publications sponsorisées Instagram auprès des plus jeunes. Seraient alors concernés les posts affichant un produit et son prix. Une mise à jour qui se voudrait critique pour les instagrammers les plus influents comme Kim Kardashian… et surtout pour leur porte-monnaie.