Accueil » Actualité » La Chine baptise son premier rover martien Zhurong

La Chine baptise son premier rover martien Zhurong

La Chine a finalement choisi un nom pour le rover embarqué à bord de sa sonde Tianwen-1 qui est arrivée en orbite autour de la planète rouge le 24 février. Il est actuellement prévu que le rover soit placé à la surface de Mars en mai et qu’il soit chargé de rechercher des preuves de vie sur la planète.

L’agence spatiale chinoise, la China National Space Administration (CNSA), a récemment annoncé le nom de la petite machine qui devrait devenir le premier rover chinois sur Mars.

Rover Zhurong - CNSA
Rover Zhurong – Crédit : CNSA

En juillet dernier, la Chine avait lancé avec succès son premier rover martien à bord de la sonde Tianwen-1, mais celui-ci n’avait pas encore de nom. Il s’appellera finalement Zhurong, du nom d’un dieu du feu issu des légendes traditionnelles chinoises.

Selon Wu Yanhua, vice-administrateur de la CNSA, Zhu (qui signifie souhait en chinois) exprime les bons vœux pour l’exploration de l’univers par l’humanité. Rong (qui signifie intégration et coopération en chinois) reflète la vision chinoise de l’utilisation pacifique de l’espace et de la construction d’une communauté avec un avenir commun pour l’humanité. En d’autres termes, le nom représente la bénédiction du peuple chinois pour que le rover allume la flamme de l’exploration planétaire de la Chine.

Quelles seront les missions de Zhurong sur Mars ?

Selon la CNSA, les objectifs de Tianwen-1 comprennent l’analyse et la cartographie de la surface et de la géologie martienne, la recherche de glace et l’étude du climat et de l’environnement de surface. En tout, il dispose de 6 instruments différents pour faire ses analyses. Pour l’instant, le rover se trouve en orbite autour de Mars dans la sonde Tianwen-1.

Le rover mesure 1,85 mètre de haut et pèse environ 240 kilogrammes. Sa durée de vie prévue est de trois mois martiens, soit environ 92 jours terrestres. Si tout se passe comme prévu, la Chine deviendrait le deuxième pays, après les États-Unis, à placer un rover sur Mars. L’URSS avait également tenté de faire atterrir son rover Mars 2 sur la planète rouge en 1971, mais celui-ci s’était écrasé.

L’orbiteur Tianwen-1 a déjà recueilli des images à haute résolution du site d’atterrissage de Zhurong dans la planitia Utopia, une vaste plaine s’étendant dans l’hémisphère nord. La tentative d’atterrissage est prévue pour la mi-mai, selon un haut responsable des sciences spatiales chinoises. Il devrait alors bientôt rejoindre Perseverance, qui a récemment réussi à créer de l’oxygène sur Mars.

Source : scmp