Accueil » Actualité » La détection du Covid-19 dans l’air est désormais possible

La détection du Covid-19 dans l’air est désormais possible

Vers la fin des tests PCR ? Des chercheurs et des médecins singapouriens ont découvert une méthode efficace pour repérer le virus du Covid-19 dans l’air, sans passer par les tests classiques.

Image 1 : La détection du Covid-19 dans l’air est désormais possible

Sera-t-il bientôt possible de se passer des tests intrusifs par voie nasale ou salivaire pour détecter les cas positifs au Covid-19 ? Des chercheurs de l’Université de Singapour se sont associés à un grand hôpital de la ville pour tester un détecteur capable de repérer l’ARN du virus en suspension dans l’air, simplement en le greffant au système d’aération de la clinique.

Covid-19 : une nouvelle méthode automatique et rapide pour détecter le variant Delta

La pandémie de Covid-19 continue de faire des ravages dans le monde, et de nombreuses équipes scientifiques sont sur le pied de guerre pour tenter d’enrayer l’épidémie. On a ainsi découvert cet été un mécanisme d’activation méconnu de l’infection, qui aidera le développement de futurs médicaments. Mais cette guerre contre le virus se joue aussi sur le terrain de la détection des infections. Un moyen de détecter rapidement la présence de virus est en effet le plus sûr moyen d’éviter sa propagation rapide et de prévenir les contaminations.

Actuellement, la détection se fait par prélèvement nasal ou salivaire sur les cas suspects, et/ou par écouvillonnage de surface, c’est-à-dire la collecte d’échantillons directement sur les surfaces exposées. Il s’agit de la même méthode employée pour relever des traces d’ADN sur les scènes de crime. Mais ces méthodes sont laborieuses, manuelles, et ne permettent pas toujours de détecter le virus efficacement.

À lire aussi > Covid-19 : une autre pandémie aussi mortelle arrivera d’ici 2078, selon une nouvelle étude

L’analyse de l’air 7 fois plus efficace que les tests de surface pour détecter le Covid-19

Deux services d’un grand hôpital de Singapour ont bénéficié en 2020 du tout premier test d’un détecteur du Covid-19 dans l’air par une équipe conjointe de scientifiques et de médecins. Sur le papier, leur méthode est simple : il s’agit de détecter l’ARN du SRAS-CoV-2 – l’acide nucléique codant du virus responsable du COVID-19 – à l’intérieur des bâtiments par une simple analyse de l’air ambiant.

Suite aux essais des chercheurs, leur surveillance de l’air leur a permis de relever, pour la même zone donnée, un taux de détection de l’ARN du SRAS-CoV-2 très supérieur (72 %) aux échantillons prélevés avec la méthode de l’écouvillonnage de surface (9,6 %). Ces résultats très encourageants pourraient donner lieu à la conception de systèmes de surveillance de l’air pour contrôler la présence du virus dans les hôpitaux, les maisons de retraite, et les zones fermées recevant beaucoup de public. La méthode va être testée par les chercheurs dans des centres commerciaux ou des cinémas, pour valider ce principe de détection qui permettrait de prévenir à grande échelle la diffusion du virus du Covid-19 dans l’air, en limitant le recours aux tests actuels.

À lire aussi > Covid-19 : 45 % des patients à Wuhan ont toujours des symptômes un an après

Source : Science Daily