Accueil » Actualité » La NASA teste un rover lunaire dans le désert avant d’aller sur la Lune

La NASA teste un rover lunaire dans le désert avant d’aller sur la Lune

Dans le cadre du programme Artemis, la NASA éprouve l’efficacité d’un rover lunaire dans un désert de l’Arizona. Une étape indispensable avant les prochaines missions habitées.

Image 1 : La NASA teste un rover lunaire dans le désert avant d'aller sur la Lune
Préparation avant le grand saut © NASA

Le lanceur Space Launch System du programme Artemis avait réussi son test au sol fin septembre. Alors qu’il devait s’envoler dans la foulée, une météo capricieuse et des soucis techniques sont venus contrecarrer les plans de la NASA. Finalement, la nouvelle fenêtre de lancement pour la mission non habitée Artemis I est prévue le 14 novembre prochain. À terme, le programme Artemis vise à ramener des astronautes sur la Lune à l’horizon 2025.

Dans cette optique, la NASA et la JAXA (Agence d’exploration aérospatiale japonaise) ont investi un désert de l’Arizona pour tester un rover et d’autres technologies qui serviront plus tard sur notre satellite naturel. Trois missions s’étalant sur trois jours chacune seront réalisées à Black Point Lava Flow. Un emplacement qui imitera les conditions que les astronautes connaîtront près du pôle sud lunaire lors des missions Artemis, notamment « un terrain difficile, une géologie particulière et des communications minimales ».

Préparer le terrain pour le rover lunaire

Concrètement, un test approfondi du rover pressurisé de la JAXA sera réalisé. « Les astronautes vivront et travailleront à l’intérieur du véhicule pendant 72 heures d’affilée afin que les ingénieurs puissent déterminer s’il est capable de gérer en toute sécurité les conditions lunaires exigeantes », précise la NASA sur son blog.

Les tests permettront aux ingénieurs d’identifier des moyens de concevoir, de construire et d’exploiter de meilleurs équipements. Ils devront également affiner les procédures essentielles à toute mission lunaire avec équipage.

À lire > Orion : voici la nouvelle fusée destinée à aller sur la Lune, Mars et au-delà

À la suite de la première mission habitée sur la Lune en 2025, la NASA et ses partenaires entreprendront la construction d’une base lunaire permanente. Outre l’exploration scientifique de notre satellite, le second objectif d’une telle installation sera notamment de préparer les futures missions habitées sur Mars en mettant au point les technologies nécessaires.

Source : NASA