Accueil » Actualité » Les Apple Glass pourraient s’ajuster pour corriger les problèmes de vue

Les Apple Glass pourraient s’ajuster pour corriger les problèmes de vue

Les rumeurs autour des Apple Glass sont légion alors que les lunettes AR sont toujours en jachère du côté de Cupertino. Un brevet récemment déposé laisse supposer qu’elles pourraient s’adapter facilement aux problèmes de vue des utilisateurs.

Apple Glasses
Apple Glass – Crédit : AppleTrack

Les lunettes connectées Apple Glass seront probablement le dernier projet de Tim Cook en sa qualité de PDG, affirme Bloomberg. Alors qu’un casque de réalité signé Apple est attendu pour cette année, les fameuses lunettes AR débarqueront toutefois seulement aux alentours de 2025, selon le média américain. En attendant, les rumeurs vont bon train.

En l’occurrence, les lunettes Apple Glass pourraient projeter l’image directement sur la rétine de l’utilisateur. Un autre brevet déposé récemment par le constructeur a également attiré notre attention. Celui-ci intéressera les porteurs de lunettes de correction. Jusqu’alors, il se murmurait que les clients pourraient se faire prescrire des verres correcteurs adaptés à leur problème, moyennant un supplément.

Des Apple Glass adaptables à votre vue

Dès lors, l’addition serait ainsi encore plus salée, le prix des Apple Glass frôlant déjà les 500 dollars, d’après le leaker Jon Prosser. Pour éviter de décourager les consommateurs, Apple plancherait sur une solution alternative. Myopie, astigmatisme, hypermétropie, presbytie… Les lunettes à réalité augmenté pourraient en effet embarquer un système de lentilles facilement configurable, rendant inutile la prescription de verres correcteurs. C’est du moins ce que laisse supposer le brevet nommé « Systèmes de lentilles accordables et fovéales ».

Concrètement, les déficiences visuelles seraient réglées grâce à la présence de deux lentilles pour chaque œil. À savoir une lentille réglable à cristaux liquides combinée à une lentille réglable dénuée de cristaux. La première citée pourrait inclure plusieurs cellules englobant un matériau optique modulé en tension. Les cellules seraient prises en tenaille par des substrats transparents avec des électrodes de part et d’autre. Ces derniers permettraient ainsi d’ajuster la manière dont la lentille libère la lumière. Ce faisant, les lunettes AR pourraient s’adapter très précisément aux problèmes de vue.

Si ce brevet est prometteur, gardez toutefois à l’esprit qu’Apple et ses concurrents déposent chaque année des centaines de brevets. Ainsi, il n’est dit qu’il se matérialise.

Source : Apple Insider