Accueil » Actualité » Les astronautes pourraient vivre sur la Lune d’ici 2030, selon un responsable de la Nasa

Les astronautes pourraient vivre sur la Lune d’ici 2030, selon un responsable de la Nasa

Les Hommes pourraient bel et bien vivre et évoluer à la surface de la Lune d’ici la fin de la décennie. C’est du moins ce qu’envisage Howard Hu, un responsable de la Nasa, qui place beaucoup d’espoir dans le programme Artemis de l’agence spatiale américaine.

Une vie sur la Lune © Foster, Partners, ESA
Une vie sur la Lune © Foster, Partners, ESA

Les astronautes pourraient bien commencer à vivre et à travailler sur la Lune d’ici 2030, selon le responsable du programme de vaisseau spatial lunaire Orion de l’agence américaine, Howard Hu. Le scientifique a expliqué que l’Homme pourrait y installer des habitats dans lesquels vivre d’ici la fin de la décennie, avec des rovers pour leur permettre d’opérer et de se déplacer.

Vivre sur la Lune d’ici la fin de la décennie, une éventualité pour la Nasa

Interrogé à ce sujet par la BBC, voici ce qu’a dit Howard Hu. « Nous allons envoyer des gens à la surface de la Lune. Ils vont vivre sur cette surface, et faire de la science ». Ses remarques sont intervenues au alors que la fusée Artemis, de 98 mètres de haut, décollait vers la Lune lors de sa toute première mission sans équipage à bord.

Surmontée du vaisseau spatial Orion, la fusée a décollé pour le voyage de 2,25 millions de km depuis la Floride, transportant trois mannequins. Une mission qui visait à donner aux scientifiques un solide aperçu d’un maximum de contraintes. Le vaisseau spatial Artemis 1 Orion de la NASA est revenu en amerrissant dans l’océan Pacifique, le 11 décembre.

Artemis II, qui comprendra quatre membres d’équipage, ne décollera pas avant 2024, sinon plus tard. Les quatre membres d’équipage devraient être annoncés au début de cette année. Nommé responsable du vaisseau spatial de la Nasa pour l’exploration de l’espace lointain en février, Hu a déclaré : « C’est la première étape que nous franchissons vers l’exploration à long terme de l’espace lointain, non seulement pour les États-Unis, mais pour le monde. Je pense que c’est un jour historique pour la Nasa, mais c’est aussi un jour historique pour tous ceux qui aiment les vols spatiaux habités et l’exploration spatiale ».

Le plan à terme pour la Nasa est de lancer Artemis III, qui ne devrait pas décoller avant 2025 ou 2026. L’équipage comprendra quatre astronautes, dont deux qui devront descendre à la surface de la Lune à bord du vaisseau HLS, pour y séjourner six jours et demi. Cette mission est la première d’une série dont l’objectif est d’effectuer des séjours de longue durée à la surface de la Lune pour étudier celle-ci et mettre au point les techniques nécessaires à des missions habitées à la surface de Mars.

Source : BBC, Nasa