Accueil » Actualité » Les développeurs devront afficher les probabilités de gagner des loot boxes

Les développeurs devront afficher les probabilités de gagner des loot boxes

Image 1 : Les développeurs devront afficher les probabilités de gagner des loot boxes

Le système de loot box, qui permet d’obtenir de manière aléatoire divers types d’objets dans un jeu contre monnaie sonnante et trébuchante, fait l’objet de nombreuses critiques. Bien conscients qu’ils ont aussi un rôle à jouer dans cette polémique, les constructeurs de consoles s’unissent pour imposer quelques règles aux créateurs de jeux.

Pourquoi les loot boxes sont-elles critiquées ?

En 2018, le gouvernement allemand envisageait d’interdire ce modèle économique dans les jeux. De même, en septembre dernier, la justice belge estimait qu’il était trop addictif. Les ventes en ligne de ce genre rapportent énormément aux studios, le revers de la médaille étant que les joueurs les moins biens équipés psychologiquement, n’arrivent plus à maîtriser leurs dépenses.

Les trois fabricants de consoles principaux ont décidé d’agir. S’ils n’interdisent pas le concept, ils demandent tout de même aux créateurs de jeux d’afficher les probabilités de gagner pour chaque article contenu dans une loot box.

C’est Michael Warnecke, l’avocat en chef de l’Entertainment Software Association (ESA) des États-Unis, qui a relayé la nouvelle. Il déclare ainsi : « je suis heureux d’annoncer que ce matin, Microsoft, Nintendo, et Sony ont déclaré leur intention d’appliquer une nouvelle politique concernant l’utilisation des loot boxes payantes dans les jeux développés sur leurs plateformes. […] Elle exigerait l’affichage de la rareté relative ou les probabilités d’obtenir aléatoirement les articles proposés ».

Les éditeurs de jeux s’engagent eux aussi

Electronic Arts, Ubisoft, Warner Bros. Interactive Entertainment, Bethesda, Bandai Namco ou encore Activision Blizzard se sont également engagés à implémenter cette nouvelle fonctionnalité dans leurs jeux. De ce fait, tous les acteurs du marché estiment qu’elle sera mise en place « pas plus tard que fin 2020 ».

Les membres de l’ESA, c’est-à-dire toutes les entreprises qui comptent dans l’industrie du jeu vidéo, ont intérêt à éteindre toute controverse concernant la loot box. Cette dernière semble, en effet, faire l’unanimité contre elle parmi les représentants du Congrès américain, et ce, quel que soit leur bord politique. Une loi interdisant totalement l’utilisation des loot boxes est en passe d’être votée par les parlementaires étasuniens.