Accueil » Actualité » Les Russes développent une technologie pour chasser les antennes Starlink

Les Russes développent une technologie pour chasser les antennes Starlink

Les antennes Starlink sont d’une aide précieuse pour les forces ukrainiennes. Et Moscou aimerait évidemment s’en débarrasser. Dans cette optique, l’armée russe va visiblement tester une nouvelle technologie sur le terrain permettant de les détecter à distance.

Starlink
Une antenne Starlink © SpaceX

Depuis le début du conflit en Ukraine, SpaceX fournit gratuitement son service d’Internet par satellite au peuple assiégé. Des milliers de terminaux ont été expédiés dans le pays privé de réseau à cause des frappes russees. Les zones déchirées par la guerre ont pu ainsi profiter du haut débit. Sur le front, les soldats ukrainiens ont utilisé Starlink comme outil de communication mais aussi pour contrôler les drones.

Après avoir déclaré qu’il ne pouvait plus fournir le service gratuitement, Elon Musk a même changé d’avis. L’Ukraine continue ainsi de bénéficier de Starlink gracieusement. Pendant ce temps, un fabricant d’armes russe assure qu’il peut aider son pays à détecter et bombarder les antennes.

Baptisée Sestroretsk Arms Factory, cette mystérieuse entreprise assure sur son site avoir mis au point le système “Borshchevik”, lequel serait calibré pour localiser les antennes Starlink à une distance allant jusqu’à 10 km.

Moscou veut en finir avec les antennes Starlink en Ukraine

La technologie parviendrait à détecter sa cible à moins de 5 à 60 mètres de son emplacement réel. Le système peut être installé sur un véhicule en mouvement, ce qui lui permet de détecter l’activité Starlink sur les lignes de front. Une image montre ainsi le système déployé via une grande antenne au-dessus d’un Humvee russe. Zone urbaine, cadre extérieur plus ouvert, forêt… Le Borshchevik fonctionnerait sur plusieurs théâtres d’intervention.

À lire > Une entreprise russe dévoile un chien-robot armé d’un lance-roquettes

On ne sait toutefois pas encore dans quelle mesure la technologie est efficace. D’après une chaîne Telegram proche de l’armée russe et du groupe Wagner (Reverse Side of the Medal), le système devrait être testé prochainement sur le front ukrainien.

Bien conscient du caractère décisif de Starlink dans la défense de l’Ukraine, Moscou cherche évidemment à mettre les antennes hors-service. Et le Borshchevik pourrait s’avérer d’une grande aide dans cette entreprise.

Source : mkpborshchevik