Accueil » Actualité » L’UE pourrait imposer des chargeurs universels fin 2022, au grand dam d’Apple

L’UE pourrait imposer des chargeurs universels fin 2022, au grand dam d’Apple

D’ici la fin de l’année, un accord européen pourrait forcer les constructeurs à intégrer un port de recharge commun sur les smartphones, tablettes et écouteurs. Cette norme unique faciliterait la vie des utilisateurs. Mais elle serait très préjudiciable à Apple qui persiste à imposer son fameux port Lightning.

Image 1 : L'UE pourrait imposer des chargeurs universels fin 2022, au grand dam d'Apple
L’UE veut légiférer sur les chargeurs – Crédit :  Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

C’est un débat qui dure depuis près de dix ans. Soucieuse d’accélérer les choses, la Commission européenne avait déposé une proposition de révision de la directive sur les équipements radioélectriques en septembre dernier. Celle-ci visait concrètement à imposer un système de charge universel impliquant une connectique USB-C. Une harmonisation qui simplifiera la vie des utilisateurs, diminuant également drastiquement le nombre de déchets électroniques, estime la Commission.

Actuellement, le marché des smartphones se découpe en trois camps. D’un côté, les téléphones Android qui se rechargent via USB-C (ou USB Micro Type B pour les modèles plus anciens). De l’autre, on retrouve Apple et ses ports Lightning. Et c’est bien la pomme croquée qui devrait pâtir de la nouvelle réglementation européenne obligeant les fabricants à proposer un port de charge commun.

À lire > 86 001 $ pour un iPhone USB-C, l’enchère s’est envolée sur eBay

Vers un port USB-C sur les iPhone ?

Le rapporteur des travaux au Parlement européen, Alex Agius Saliba, espère ainsi que l’assemblée votera la proposition en mai. Une fois chose faite, les pourparlers pourront démarrer avec les pays membres. « Un accord d’ici la fin de l’année est réalisable. C’est notre ambition », a-t-il confié à l’agence Reuters. Si la Commission vise exclusivement les téléphones portables, les tablettes et les écouteurs, Saliba aimerait élargir la charge universelle sur un plus grand nombre d’appareils (liseuses, claviers, souris, montres connectées, ordinateurs portables à faible consommation ).

Peu enclin à changer ses standards de charge, Apple a déjà pointé les effets prétendument néfastes d’un tel changement. Outre l’effet nuisible sur l’innovation, cela provoquerait une montagne de déchets électroniques, les consommateurs devant se séparer de leurs câbles Lightning. La firme de Cupertino sera surtout face à un dilemme cornélien :

  • Pondre une édition spéciale avec USB-C pour ses produits vendus en Europe
  • Inclure un port USB-C sur tous ses smartphones et tablettes
  • Proposer les deux : l’USB-C et le port propriétaire

Si la proposition est adoptée, Apple pourra notamment s’inspirer de cet étudiant qui a réussi à remplacer le port Lightning de son iPhone par un USB-C.

Source : Reuters