Accueil » Actualité » La maison de disques d’Eminem attaque Spotify en justice

La maison de disques d’Eminem attaque Spotify en justice

Le label Eight Mile Style vient de lancer une action en justice contre le géant du streaming Spotify. La plateforme suédoise aurait diffusé des morceaux d’Eminem sans avoir obtenu les autorisations nécessaires et donc sans payer les droits.

Image 1 : La maison de disques d’Eminem attaque Spotify en justice

La maison de disque du rappeur Eminem a décidé de poursuivre le service de musique en ligne pour « violation flagrante des droits d’auteurs ». Elle accuse la firme suédoise d’avoir « triché » dans la gestion des licences afin de ne pas payer les droits de diffusion.

La plainte d’Eight Mile envers Spotify affirme que la société suédoise aurait diffusé la musique d’Eminem en traitant celle-ci comme du contenu n’ayant pas de droit d’auteur connu. Le label cite en exemple le plus « absurde » la chanson « Lose yourself », qui avait été classée dans cette catégorie appelée « Copyright Control ».

Ce titre, un des plus gros succès d’Eminem, était également la bande-originale oscarisée du film Eight Mile. Il est donc difficile de croire que Spotify ignorait qui détenait les droits d’auteurs de ce morceau. Cette tactique a permis à Spotify de payer seulement quelques licences ponctuelles sans reverser de véritables droits d’auteurs.

Des millions de dollars en jeu

« Lose yourself » n’est évidemment pas un cas isolé. L’application Spotify propose des dizaines et des dizaines de morceaux du rappeur Eminem. Depuis 2011, les chansons auraient été lues plusieurs milliards de fois par les utilisateurs.

L’artiste aurait environ 30 millions d’auditeurs mensuels. Les dommages pourraient donc s’élever à 120 millions de dollars en droits d’auteurs seulement. Les avocats de la maison de disque demandent également à ce que Spotify ne soit plus protégé par la loi Music Modernization ACT (MMA). Cette disposition mise en place en octobre dernier organise un système de licences pour les musiques diffusées par des services de streaming. 

Si la justice reconnaît Spotify coupable d’avoir enfreint cette loi, la société suédoise pourrait faire face à des sanctions financières plus graves encore. La valeur de l’entreprise Spotify est actuellement estimée à 26 milliards de dollars.

Pour les avocats de la maison de disque Eight Mile Style, ce procès est « très important pour tous les auteurs. Il soulève des questions cruciales pour ceux dont les chansons sont diffusées sur Spotify ou d’autres fournisseurs de musique numérique » .